Vous avez envie de changer de vie, de voler de vos propres ailes ? Rien de mieux que de devenir freelance !

Cependant, on voit souvent les bons côtés de ce statut et on oublie qu’il va falloir travailler deux fois plus.

Certains vont essayer de vous faire croire le contraire, qu’ils ne travaillent qu’une poignées d’heures par semaine et que l’argent coule à flot… Ce n’est pas vrai, ou alors il va falloir me donner la recette car ça m’intéresse !

Bon essayons de rester dans le raisonnable et de se faire une check-list qui va vous permettre de vous lancer et, espérons-le, de réussir en tant que freelance.

Définition du freelance selon le Wiktionary : un freelance est une personne à son compte, travailleur indépendant, vendant ses services à un client, en particulier dans les métiers artistiques, journalistiques et informatiques.

 

1. Avoir une spécialité / une idée de projet

Se lancer en tant que freelance signifie que vous avez une spécialité entre les mains ou bien un projet qui tient la route. Alors, bien entendu, ce sera le point décisif de cette check-list !

Il ne suffit pas d’être un bon employé, non, il va falloir détenir plusieurs casquettes car devenir freelance signifie que vous serez seul à bord.

Vous êtes persuadé(e) de votre choix, vous savez que votre projet a de l’avenir, vous êtes convaincu(e) de vos compétences ? C’est alors le moment de se lancer, même si vous avez encore quelques doutes, ne vous inquiétez pas ça viendra…

 

2. Réussir sa reconversion

Je ne connais pas encore de freelance qui ait commencé dès la sortie de l’école. Devenir freelance est un choix dont la motivation apparait après quelques années d’expérience.

Dans certains cas, vous êtes employé et vous désirez faire « cavalier seul » et dans d’autres cas vous décidez de changer littéralement de voie… Cette deuxième solution est assez commune mais aussi très risquée, à moins que vous prenez le temps de vous reconvertir de la bonne manière.

Il existe des programmes qui vont vous aider et vous soutenir dans votre période de reconversion et qui vont de pair avec une période de chômage. Je pense notamment à la couveuse d’entreprises.

 

3. Effectuer les démarches administratives

Si vous passez par le programme d’une couveuse d’entreprises, vous serez accompagné(e) dans ces démarches administratives. Si ce n’est pas votre cas, vous devrez d’abord étudier les divers statuts disponibles afin d’opter pour celui qui vous conviendra le mieux. Ensuite, vous devrez vous immatriculer officiellement afin d’exercer votre activité en toute légalité.

 

4. Créer son identité de marque

Cette étape suit de près l’étape précédente, voire même elle doit être réalisée en parallèle. En effet, si vous créez votre entreprise, vous aurez besoin d’un nom commercial, d’un logo, d’un nom de domaine pour votre site web, d’une charte graphique etc. Il faudra donc plancher sur une identité de marque, celle qui vous suivra partout pour les années à venir !

 

5. Créer ses services

Lorsque vous créez votre entreprise, vous aurez besoin de définir vos services. Dans un premier temps, je vous conseille de ne pas trop vous éparpiller. Trois, quatre ou cinq services seront suffisants pour débuter, même si vous êtes capable de réaliser/offrir bien plus ! Vous deviendrez plus efficace et surtout vous serez un « spécialiste » aux yeux de vos clients. Rien ne vous empêchera par la suite de vous diversifier. Cette étape est très importante : fixez vos limites, faites un point sur vos compétences, éliminez ce que vous ne souhaitez pas proposer à vos futurs clients etc.

 

6. Fixer ses tarifs

Cette étape est souvent délicate. En effet, si vous avez été employé(e), vous avez encore cette idée de SALAIRE NET qui vous colle à la peau, mais attention, lorsque vous êtes freelance, vous devez penser en BRUT… Sans oubliez que vous devez inclure dans votre temps de travail votre comptabilité, votre prospection, vos formations, votre curation et tant de choses encore !

 

7. Créer son site pour être visible sur le web

Que vous désirez devenir freelance web ou bien freelance dans une autre branche, vous aurez très certainement besoin d’un site internet.

Le problème est que sa création peut coûter cher et que vous n’avez pas forcément le budget adéquat. Vous pouvez démarcher plusieurs agences ou indépendants pour obtenir des devis mais si vous vous sentez à l’aise avec l’informatique et le web, vous pouvez très bien le créer vous même.

Vous économiserez mais cela vous prendra plus de temps, c’est sûr ! On ne peut pas tout avoir…

Il existe de nombreuses solutions pour créer votre site web : Wix, Blogger … mais rien ne vaut WordPress avec qui vous pourrez créer un site pro, adapté à vos besoins.

 

8. Alimenter un blog d’entreprise

Un site vitrine c’est bien, mais s’il n’est pas visible dans les résultats de recherche de Google, vous aurez du mal à trouver des clients. Vous pourrez alors créer un blog d’entreprise afin de publier des articles de qualité en relation avec votre spécialité. Cela améliorera votre référencement naturel, mais attention, cela vous prendra du temps également.

 

9. Bien se positionner dans les résultats de recherche

Améliorer son référencement naturel est la quête de toute personne qui possède un site web. Le référencement et la popularité d’un site ne se fait pas en quelques jours, c’est un travail quotidien. Vous pouvez mettre en place certaines bonnes pratiques et si vous le pouvez, faites appel à un professionnel qui vous aidera et vous accompagnera dans cette démarche.

 

10. Créer ses cartes de visite / flyers

Le web c’est bien mais n’oubliez pas non plus le terrain. Lorsque vous rencontrez des confrères, des clients, que vous assistez à des conférences, des salons… rien ne vaut la bonne vieille carte de visite, ou même le flyer. Alors ne perdez pas de temps et munissez-vous dès le début de ses supports de communication qui ont fait leurs preuves.

 

11. Paraître PRO à tous les niveaux

Il ne s’agit pas de savoir bien faire son travail car vous le savez mais vos prospects, eux, n’en sont pas forcément certains… Pour que cela paraisse évident, vous allez devoir soigner tout votre univers : de votre attitude au téléphone à l’envoi de vos mails, sans oublier l’orthographe/syntaxe, la présentation de vos devis, de vos factures, la qualité de votre support après-vente etc.

 

12. Trouver ses premiers clients

Le plus difficile, au début, est de trouver des clients, surtout si on n’a pas un grand réseau. Peut-être pouvez-vous d’abord vous tourner vers des gens qui vous connaissent et qui sont prêts à vous accorder leur confiance. Ensuite, le bouche-à-oreille fera la suite. Malheureusement cela ne sera pas suffisant et vous pourrez vous inscrire sur des plateformes de mise en relation comme Codeur.com, HopWork etc.

 

13. Organiser sa comptabilité

En tant que freelance, vous devrez non seulement effectuer les missions qui vous seront confiées, mais vous devrez également être votre propre commercial ainsi que votre propre comptable : tenir un livre de recette, un livre de dépenses, avoir un compte bancaire distinct de votre compte personnel, réaliser des devis, des factures etc.

 

14. Utiliser les réseaux sociaux

En tant que freelance, vous ne pouvez pas et ne devez pas ignorer les réseaux sociaux. Vous devez vous créer une communauté, le faire grandir et l’animer. Vous verrez que c’est aussi un moyen de trouver de nouveaux prospects. Vous n’êtes pas obligé de couvrir tous les réseaux sociaux, sélectionnez ceux qui correspondent le plus à vos clients potentiels, il vaut mieux en utiliser peu mais de la bonne manière.

 

15. Diversifier ses canaux / sa visibilité

Pour vous rendre visible sur le web, il faudra passer de nombreuses étapes outre le référencement naturel et la gestion de vos réseaux sociaux. Vous pourrez diversifier vos canaux de communication voire même utiliser des outils qui vont vous permettre de vendre sur le web…

 

16. Améliorer sa productivité

Ah la grande question de la productivité ! C’est vrai que ce n’est pas facile d’être toujours au top quand on est freelance ! Quelques fois, on manque de motivation, d’autres fois on n’est pas efficace comme on le souhaiterait. Il existe des petites solutions qui, misent bout à bout, vont vous aider à gagner en productivité.

 

17. Se remettre en question pour évoluer

Le freelance devrait toujours se remettre en question : d’abord parce qu’il travaille seul et que personne n’est là pour le rappeler à l’ordre ou lui donner des conseils, ensuite parce qu’avoir un œil objectif sur son propre travail peut être bénéfique. Le plus difficile est de comprendre le pourquoi du comment. Il faudra alors se poser les bonnes questions et essayer d’y répondre pour enfin évoluer, s’améliorer. Bref, ne dormez pas sur vos lauriers !

 

18. Se former régulièrement

Devenir freelance web n’est pas une mince affaire car c’est un secteur en constante évolution, les technologies web progressent à la vitesse de la lumière.

N’oublions pas non plus la concurrence : de nombreuses personnes se lancent en freelance et vous devrez être meilleur que votre « voisin » si vous voulez réussir en tant que freelance. Pour cela, je ne vois qu’un moyen efficace : la formation !

N’hésitez pas à financer vous-même vos formations (au début en tout cas) car vous rentabiliserez très vite cette dépense. N’attendez pas d’obtenir un financement car cela ne pourrait jamais arriver….

 

19. Lancer des campagnes publicitaires

Si votre business a besoin d’internet pour se développer, n’hésitez pas à lancer quelques campagnes publicitaires ponctuelles afin de promouvoir votre activité. Pour cela, vous pouvez utiliser Google Adwords qui est un outils puissant, toutefois, il faudra faire en sorte que ces campagnes soient efficaces si vous voulez obtenir un retour sur investissement.

 

20. Effectuer la veille de ses concurrents

Pour devenir freelance, vous devez surveiller vos concurrents directs. Vous devez analyser leurs offres, leur manière de les promouvoir etc. afin de mieux vous positionner. Il existe des outils de curation de contenu qui pourront vous aider dans cette tâche.

 

21. Soigner sa e-réputation

Restez au courant de ce qui se dit de vous sur le web, vérifiez s’il on parle de vous, comment les internautes vous perçoivent. La e-réputation est un critère à ne pas négliger car c’est sur le web que vos prospects vérifieront vos compétences.

 

22. Commencer à vendre sur votre site web

Ne négligez pas la puissance d’un site web. Avec le vôtre, vous pourrez certainement obtenir un complément de chiffre d’affaires, voire même utiliser cet outil pour en réaliser la totalité (surtout si votre business est basé sur votre boutique en ligne).

Vous n’êtes pas obligé de vendre des produits physiques, vous pouvez également vendre des services ou des produits dématérialisés ou même des produits issus d’affiliation. Pensez-y !

Attention, pour vendre sur le web, votre site devra être sécurisé (HTTPS)…

 

Devenir freelance ? Ce n’est pas terminé…

Cette check-list pour devenir freelance et réussir n’est pas terminée ! Elle est en constante évolution et va « grossir » au fil du temps, croyez-moi… N’hésitez pas à rester connecté si vous désirez être prévenu lorsqu’un nouvel article est publié… et à poster un commentaire si vous désirez que certains sujets soient traités en priorité !

En attendant, voici une liste anti-sèche pour devenir freelance, sous forme d’infographie !

infographie "devenir freelance" par La Webeuse

devenir freelance
22 conseils pour devenir freelance web - pinterest

 

22 conseils pour se lancer et réussir en tant que freelance !
5 pour 2 votes

Ne partez pas ! Ça pourrait vous intéresser :