10 astuces pour gérer ses revenus freelance

Publié le 02/06/2020 | 0 commentaires

Pendant que la liberté de choisir vos propres horaires de travail, vos clients et le périmètre de vos services s’offre à vous, vous vous retrouvez face à un challenge d’une autre dimension : l’irrégularité de vos revenus freelance.

Lorsqu’on renonce au salariat pour se lancer en Freelance, on renonce également au revenu mensuel fixe qui nous permettait, auparavant, d’avoir une certaine stabilité financière.

En tant que Freelance, vous êtes amené à exercer en indépendance et donc à gérer tous les aspects de votre business par vous-même. Vous ne devez plus raisonner « en mode salarié », mais plutôt « en mode entrepreneur ».

Source de stress inépuisable, nous sommes conscients de la délicatesse de ce sujet et de son importance chez la plupart de la communauté Freelance. C’est pour cela que nous avons jugé nécessaire de vous aider à adopter les bonnes astuces en matière de gestion de vos revenus freelances.

La liberté professionnelle, c’est bien ! Mais une organisation sur le plan financier est primordiale, voire vitale.

En ce qui suit, nous allons vous présenter une compilation de 10 astuces pour vous aider à élargir votre perception de comment gérer au mieux votre argent.

Cet article a été rédigé par Victor Gelinas, Responsable Marketing chez PointsGenie.ca

1 – Séparez vos Revenus professionnels de vos revenus personnels

Tout d’abord, vous devez comprendre que votre revenu professionnel n’est pas lui-même votre revenu personnel. Vous devez absolument commencer par dissocier entre les deux pour garder une visibilité sur l’évolution de votre activité.

Pour cela, nous vous proposons de maintenir deux comptes bancaires séparés. Ceci va vous permettre de suivre vos dépenses et vos recettes de façon plus claire et d’avoir des cartes de crédits indépendantes.

Tenir deux comptes bancaires à la fois peut engendrer des charges supplémentaires. Alors, il vous faudra choisir minutieusement votre banque pour ne pas avoir à supporter des frais supplémentaires très élevés. Si vous êtes au Canada, cet article présente une liste des meilleures cartes de crédit pour 2020 que nous vous proposons d’étudier.

2 – Ne confondez pas vos dépenses professionnelles avec vos dépenses personnelles

Rappelez-vous constamment de faire la part des choses entre l’argent que vous dépensez pour des fins professionnelles de celui que vous utilisez pour vos fins personnelles.

Vous devez vous assurer de payer votre café avec un client ou votre voyage pour aller à sa rencontre avec vos revenus freelances professionnels. Cette dissociation va vous faciliter la réalisation de vos factures ainsi que la gestion de votre argent personnel.

Vous êtes votre propre boss, donc rémunérez-vous mensuellement depuis votre compte bancaire professionnel vers votre compte bancaire personnel.

En addition, nous vous proposons de vérifier vos soldes bancaires de façon régulière, idéalement quotidiennement.

Utilisez des applications sur votre téléphone pour rendre cette tâche plus facile. Faire un suivi jour par jour de l’évolution de vos soldes vous fera prendre conscience de votre situation financière et donc vous allez pouvoir agir à l’avance en cas de difficulté prévue.

3 – Économiser n’est pas une option

Pour le Freelance, la vie n’est pas toujours rose.

Vous pouvez passer par des périodes fructueuses, pendant lesquelles les missions se multiplient, les revenus gonflent et tout va bien dans le meilleur des mondes. Par moment, c’est beau, c’est rassurant, mais pas pour autant ! Les aléas financiers peuvent survenir à tout moment, comme l’activité peut baisser pendant certaines périodes, en été par exemple.

Vous ne devez en aucun cas vous fier au futur et vous laisser emporter par une illusion de stabilité sur le court terme. Un Freelance n’est jamais stable à 100% financièrement.

Notez également que ce n’est pas facile de contracter un crédit bancaire lorsqu’on est Freelance, gardez en tête que vous seriez seul à confronter les mauvais temps lorsqu’ils surviendraient.

Ce que nous vous proposons en ce sens, c’est de mettre de côté chaque mois un pourcentage de vos revenus freelances, idéalement un tiers. Cela peut vous sembler difficile à réaliser au début, mais au fil du temps, vous allez vous adapter naturellement à ce mode de gestion.

4 – Pensez à une stratégie d’épargne

Après avoir décidé de consacrer un pourcentage de vos revenus freelances à l’épargne, il va falloir se prémunir d’une bonne stratégie couvrant trois niveaux d’horizon : le court terme, le moyen terme et le long terme.

Pour le court terme, vous pouvez prévoir une somme équivalente à ce dont vous auriez besoin pour subvenir à vos dépenses de six mois sans revenus. Pour cela, recourir à des livrets est très pratique. Ce sont des placements peu rémunérateurs mais parfaitement liquides et mobilisables à tout moment.

Pour le moyen terme, vous pouvez recourir à des produits d’épargne plus rémunérateurs que ceux du court terme, comme le compte épargne logement (CEL) et le plan épargne logement (PEL).

Pour le long terme, vous pouvez opter pour des placements tels qu’une assurance-vie.

D’autres moyens et produits d’épargne existent, vous devez chercher à adopter la stratégie qui vous convient, en fonction de vos projets futurs et de votre profil risque.

5 – Budgétisez vos dépenses et vos recettes

Lorsque vous êtes un Freelance, vos revenus sont irréguliers et donc vous vous retrouvez dans une situation fluctuante que vous êtes obligé d’anticiper.

Le budget est un état prévisionnel des entrées et sorties d’argent. Il assure un suivi régulier des bénéfices à réaliser et des dépenses à engager.

Tout d’abord, vous devez commencer par avoir une idée de vos réalisations moyennes pendant un mois.

Pour cela, vous pouvez vous baser sur vos revenus de l’année précédente et les diviser par 12. Le montant calculé correspond à un lissage de vos revenus freelances annuels sur tous les mois de l’année, il vous servira de base pour estimer vos revenus pour les mois à venir.

Ainsi, vous allez faire profiter vos périodes à faible activité des revenus de vos périodes à forte activité.

Ensuite, vous pouvez procéder à énumérer vos dépenses de façon à ce que les plus importantes soient en tête de liste. Ceci va vous permettre de ne garder que les dépenses prioritaires en fonction de vos revenus prévisionnels.

Vous pouvez le faire de la manière qui vous convient le plus : sur une feuille de calcul Excel ou sur une application mobile.

Vous devez également prévoir le règlement de vos cotisations dues à des organismes (RSI, RAM, CIPAV ou URSSAF) pour éviter leur accumulation.

6 – Revisitez vos dépenses

Souvent, nous n’avons pas vraiment besoin de tous les abonnements auxquels nous avons souscrits. Nous nous laissons emporter par des achats impulsifs et des dépenses superflues qui pèsent lourd sur nos factures, mais sans aucune réelle valeur ajoutée.

Pour remédier à cela et prévoir une gêne budgétaire, nous vous proposons de passer au peigne fin toutes vos dépenses. À travers cet exercice, vous allez pouvoir éliminer tous les petits extras qui ne représentent pas de besoins réels. Vous n’avez pas à dépenser une somme importante pour un gadget sophistiqué dont vous n’avez aucune utilité !

Au lieu de faire les magasins pour combattre l’ennui, cherchez plutôt à pratiquer des activités amusantes avec votre conjoint ou vos enfants. Avant de vous rendre à un supermarché, préparez à l’avance une liste de vos besoins à laquelle vous allez devoir vous limiter.

Il faut également bien évaluer ses grandes dépenses, parce que ce sont celles qui vont vous permettre de réaliser les plus grandes économies.

Minimiser ses dépenses ne signifie pas que vous devez vous priver de tous les plaisirs de la vie. Nous vous invitons plutôt à rationaliser vos achats et à privilégier le nécessaire pour éviter à ce que vos dépenses excèdent vos revenus freelances.

Il existe plusieurs bons plans que vous pouvez chercher sur internet. Vous pouvez demander des échantillons ou même bénéficier de bons de réduction. Vous pouvez également profiter de codes promos ou de remboursements en installant des applications sur votre téléphone.

7 – Accordez du temps pour tenir votre comptabilité à jour

En tant que Freelance, vous êtes amené à travailler avec un grand nombre de clients à la fois, ce qui rend difficile de savoir à tout moment qui vous doit de l’argent, quand et combien.

Une gestion comptable quotidienne s’avère indispensable. Elle vous permet de faire un suivi minutieux de vos devis et de vos factures, de gérer votre clientèle, vos notes de frais ainsi que vos règlements. Consacrer quelques minutes de votre journée pour le volet comptabilité rendrait la tâche moins fastidieuse que de devoir tout faire en fin d’année.

La comptabilité nécessite une certaine rigueur dans sa tenue. En manquer pourrait se répercuter sur vos factures. Vous avez besoin de garder un œil attentif sur votre argent, de savoir où vous en êtes et si des clients doivent être relancés.

Dans un article précédent, nous vous avons proposé un outil gratuit de gestion comptable, conçu spécialement pour les Freelances. N’hésitez surtout pas à le tester !

8 – Négociez des paiements par étapes avec ses clients

Vous devez garder en esprit que tout contrat est négociable. Proposez à vos clients de régler vos factures avec un système de paiement par étapes.

Par exemple, si vous travaillez sur un projet sur le long terme, décomposez-le en plusieurs sous-projets et arrangez-vous avec votre client pour vous faire payer à la fin de chaque sous-projet.

Cela assure une protection des deux parties. En tant que Freelance, vous êtes sûr d’être payé à temps, pendant que le client est sûr de vérifier l’évolution de son projet.

En plus, cette astuce vous aidera à éviter de travailler avec des clients susceptibles de retarder ou ignorer vos paiements. Vous aurez plus de contrôle sur vos revenus et sur vos relations avec votre clientèle.

9 – Un portefeuille client, ça se diversifie

Avoir le bon mix de clients en termes de nombre et de charge de travail est l’une des meilleures astuces permettant d’acquérir la stabilité financière.

« Il ne faut pas semer toute sa semence dans le même champ », dit le proverbe. Et ceci s’applique également lorsque vous êtes un Freelance.

Idéalement, il ne faut jamais dépendre d’un seul client pour plus de 50% de ses revenus freelances.

Certes, c’est rassurant de devoir s’adresser à une seule entité pour un ensemble de projet, mais cela n’empêche que des imprévus puissent survenir.

Supposons par exemple que votre contact soit promu ou qu’il change d’entreprise et que son remplaçant décide de chercher de nouveaux prestataires, autres que vous ? D’un seul coup, vous risquez de perdre un gros contrat et la moitié de vos revenus. Pour faire face à ce genre de situations, il serait préférable d’avoir d’autres clients en même temps.

Il est toujours plus facile de fidéliser un client que de se mobiliser pour trouver un autre.

Nous vous proposons alors de chercher à développer vos relations avec vos clients actuels pour les fidéliser avec des offres sur le long terme. Démarquez-vous de façon à ce qu’ils pensent à vous en premier pour des missions futures !

À lire aussi : Emails de prospection en freelance, décrochez de nouveaux contrats !

10 – Formez-vous en continu pour développer vos revenus

Nous savons tous que l’apprentissage est la clé du développement. Vous ne pouvez pas aller de l’avant si vous ne cherchez pas à vous réinventer. Les outils de travail changent, de nouvelles technologies émergent et vous devez faire l’effort de suivre pour demeurer performant, crédible et ne pas se faire dépasser.

Il existe un grand nombre de plateformes en ligne qui proposent des formations certifiantes efficaces et à prix modérés. Nous citons à titre d’exemple Coursera et Udemy.

Vous êtes libre de leur consacrer le nombre d’heures que vous souhaitez par semaine et donc les suivre à votre rythme et sans pression.

Guide WordPress 2020

Besoin de vous former à WordPress ? Découvrez mon guide complet qui vous accompagne pas à pas dans toutes les étapes de le création d’un site web, de sa maintenance et de son optimisation !

Vos compétences sont et resteront votre première richesse, c’est ce qui vous permet de développer votre business et de le faire grandir.

De ce fait, la formation se présente comme un levier pour votre réussite. Elle offre des opportunités d’évolution importantes, induisant l’augmentation de vos revenus freelances.

Outre que séduire de nouveaux clients, vous allez pouvoir vous présenter sous un nouveau jour à vos anciens clients, leur proposant des méthodes avancées et des façons de faire plus efficaces !

En conclusion : soyez maître de vos revenus freelance !

Le monde du Freelance est un rêve qui se réalise pour un grand nombre de personnes. L’argent ne devrait pas vous faire peur !

Il suffit de se munir d’un plan solide pour instaurer une stabilité financière.

Nous vous avons présenté notre cocktail d’astuces gagnantes pour gérer au mieux ses revenus freelances. Les appliquer vous garantira de garder sous-contrôle votre situation matérielle.

Pour le lire plus tard, épinglez cet article sur Pinterest :

Gérer ses revenus Freelance
Revenus Freelances

Encore un peu de lecture ?

Créer un crowdfunding pour booster son activité !

Créer un crowdfunding pour booster son activité !

Le financement participatif, ou crowdfunding, est un phénomène qui commence à bien s’implanter en France. Et pour cause : cette stratégie peut apporter un énorme boost financier à votre projet ! Pourtant, les freelances et les petits entrepreneurs sont encore assez...

Travailler sur tablette quand on est freelance ou entrepreneur

Travailler sur tablette quand on est freelance ou entrepreneur

Plus tout à fait un smartphone, pas encore un PC, la tablette tactile a été originellement conçue comme une interface dédiée aux loisirs numériques. Bien employée, elle peut cependant se transformer en un puissant outil pour votre entreprise. Pour ma part, j’en ai...

Rédacteur freelance : comment débuter ?

Rédacteur freelance : comment débuter ?

De quoi s’agit-il ? Comment débuter ? Et surtout, quel concours passer pour devenir rédacteur freelance ? Le développement des NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de communication) a favorisé l’émergence de nombreux nouveaux métiers, dont la rédaction...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez les news, freebies, astuces et tutos de La Webeuse !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This