Comment et pourquoi créer un blog de niche ? Définition, avantages et inconvénients

Publié le 14/04/2020 | 3 commentaires

Qu’est-ce qu’un blog de niche ? Qui mieux qu’Adrien HOUIZOT peut nous parler de ce sujet si passionnant ? Il faut dire qu’il en connait un rayon ! Il a même répertorié 1300 niches de blog à exploiter que vous retrouverez sur son site niches-detective.com.

Je lui laisse la parole dans ce nouvel article invité :

Niches Detective

« Il vaut mieux dominer une niche, que d’être 20ᵉ sur le marché » Rudy Viard de Webmarketing-conseils

1 – Qu’est-ce qu’une niche ? 

Vous avez entendu parler de blog de niche ou de site de niche mais vous ne savez pas ce que c’est exactement ? La notion de niche de marché reste floue dans votre esprit ? 

Commençons par rappeler la définition d’une niche au sens large du terme.

Que ce soit pour un site, un blog, ou tout autre business, la « niche » représente un segment de marché bien précis. Il peut être divers, et avoir différentes cibles bien distinctes : 

  • Un genre (homme/femme)
  • Une zone géographique
  • Un sujet précis 
  • Une tranche horaire 

Exemples : 

  • Un site de niche sur les souris d’ordinateur pour les joueurs de jeux vidéos
  • Un blog de niche pour les jardiniers retraités intéressés par la permaculture
  • Une pizzeria vegan haut de gamme
  • Un coiffeur pour femmes qui réalise des coupes type « afro ».
  • Un carrossier spécialisé dans la restauration de Porsche des années 70 et 80.
  • Une boite de nuit ouverte à partir de 6h du matin, pour les afters (ou les personnes très matinales)

Les niches sont partout ! 

Elles ont toutes un point commun : cibler un certain groupe de personnes et offrir une solution bien précise.

C’est plus clair ?  Allez revenons au web ! 

Quelle est la différence entre le blog de niche, le blog généraliste et le site de niche ?

2 – Le site de niche

Tous ces termes sont un peu barbares n’est-ce pas ? 

Décryptons tout cela ensemble. 

Même s’il n’y a pas de définition « officielle », je constate néanmoins une différence entre tous ces termes.

Cette différence est marquée par l’histoire des pratiques du web, et la définition est finalement une analyse de l’existant, plus qu’une définition théorique. 

Commençons par le site de niche…

Le site de niche suit une structure plutôt simple : écrire une dizaine d’articles sur un sujet unique, obtenir des liens de manière plus ou moins conventionnelle et se positionner rapidement dans Google pour recevoir du trafic et générer des revenus. 

Car oui, le seul et unique objectif du site de niche est de générer des revenus en ligne. C’est la seule raison pour laquelle il existe. 

Et puis on le laisse vivre, en espérant que Google continue de référencer notre site. Certains parleront de « revenus passifs ». Mais l’idée derrière est d’utiliser les revenus générés pour créer un nouveau site de niche, puis un nouveau et ainsi de suite…

Certains référenceurs utiliseront ces sites comme terrains de jeu pour tester Google et son algorithme. Ce sont les débuts du Black Hat SEO, l’idée est de tromper Google avec des techniques inventives.

D’accord.. et comment il se monétise le site de niche ? 

Il se rémunère grâce à la publicité : au clic, à l’achat, à l’impression… Plusieurs formats de rémunérations existent.

Différents types de business ont donc émergés au fil des années.  

2.1 – Le site de niche d’affiliation

Le site de niche d’affiliation se rémunère également grâce à la publicité mais sous une autre forme. En effet il fait la promotion de produits physiques et/ou de produits d’informations. 

Le site touche une commission sur chaque vente. Ce qui est déjà plus intéressant. 

Exemple :

site de niche Perceuse Visseuse
Site de niche perceuse-visseuse.info

Ici, nous avons l’exemple d’un site comparateur de perceuses. En cliquant derrière le bouton « voir l’offre », l’internaute est redirigé vers une page de vente.

Ce type de business s’est démocratisé grâce à l’avènement de programmes d’affiliation divers et variés (Amazon, 1TPE, Ebay, Clickbank, Rakuten, Cdiscount, Mano Mano, Effiliation, etc.) Il en existe des centaines !

Le processus est relativement simple et accessible : 

Choisir un type de produits.
Et attirer du trafic avec le référencement naturel de Google vers son site sur des mots clés de longues traines.

On retrouve beaucoup de sites « comparateur ». Ce type de site est populaire mais nécessite un effort de rédaction pour séduire Google, et pour proposer à l’internaute du contenu qui l’incite à acheter un produit ou un service.

Prenons l’exemple du site de perceuses. J’adore percer 😉

La requête générique, c’est-à-dire le mot clé principal « perceuse » est tapé 22 200 fois par mois sur Google. C’est donc très concurrentiel. De grosses enseignes sont déjà positionnées sur cette requête et il semble très compliqué d’aller chercher des positions sans mettre en place une stratégie SEO efficace

C’est ici que la notion de requête « longue traîne » arrive. 

Beaucoup moins tapée dans les moteurs de recherches, elle est également beaucoup moins concurrentielle. Les places sont donc plus accessibles. 

Le site Perceuse-visseuse.info est en première position sur les requêtes suivantes :

  • Perceuse à percussion Bosch psb 1000 2 rce (volume de recherches mensuelles : 70)
  • Percer avec visseuse (volume de recherches mensuelles : 70)
  • Prix visseuse devisseuse (volume de recherches mensuelles : 50)

Je ne vais pas dévoiler tous les mots clés sur lesquels ce site est positionné, mais vous comprenez la logique. 

Certes les volumes sont faibles, mais en additionnant tous ces petits volumes on peut obtenir un trafic assez intéressant pour obtenir un complément de revenu.

L’internaute arrive sur votre site par Google, il prend l’information, clique sur un lien affilié, il est redirigé vers Amazon et s’il achète, vous prenez une commission. Simple.

Sur ce modèle, il y a plusieurs avantages : 

  • Cela ne vous coûte presque rien pour vous lancer
  • Vous évitez les gros concurrents du marché en essayant de vous positionner sur des requêtes longues traines
  • Pas besoin d’assurer le service client.

Et des inconvénients : 

  • Les revenus sont limités 
  • Manque de contrôle sur votre business : les clients finaux ne seront jamais vos clients direct. (vous ne maîtriser pas le service client, ni la qualité du produit)
  • Vous devez vous former au SEO pour vous positionner correctement (et le rester)
  • Vous dépendez totalement de votre partenaire d’affiliation. Si demain Amazon décide de fermer votre compte pour X ou Y raison, c’est fini pour vous. 

Un minimum de qualité est aujourd’hui demandée pour se positionner dans Google. Un effort de rédaction est indispensable, ainsi que de bonnes notions en SEO.

En réalité, le site de niche peut également obtenir du trafic en payant, grâce aux publicités Google Ads, Facebook Ads… mais cela nécessite de faire un calcul de rentabilité, le business model étant uniquement basé sur des commissions.

2.2 – Les sites « Made For Adsense » (MFA)

Ces sites se rémunèrent grâce aux bannières publicitaires affichées. Ils reçoivent une commission au clic ou à l’affichage.

Le principe est simple : créer un site dans une thématique bien précise, et rédiger une seule ou plusieurs pages. Cela donne des sites peu élégants avec des grandes bannières un peu partout. Ils sont de moins en moins présents mais ils existent encore.

L’objectif est de se positionner rapidement sur des mots clés de longues traines encore une fois..

Google fait la chasse à ce type de petits sites et les met de moins en moins en avant dans ses résultats de recherches.

Généralement les propriétaires créent des dizaines voire des centaines de sites différents. Et il n’est évidemment pas question de design, ni d’expérience utilisateur 🙁

Ce type de site est très simple à mettre en place mais peu rémunérateur à moins d’avoir une tonne de trafic. Hors, par définition, le site de niche est destiné à recevoir moins de trafic, mais du trafic qualifié.

2 Google Adsense
Exemple du site cauchossandiego.es

3 – Le blog de niche 

AH ! Nous voilà enfin au cœur du sujet 🙂 

3.1 – Définition du blog de niche

Le blog de niche (et le blog plus généralement) a une approche bien différente dans la théorie.

En soit le « blog » n’est pas opposé à la notion de « site », puisqu’un blog est bel et bien un site web à proprement parlé…

Cependant le blog regroupe des articles, dont le but est de présenter une information aussi pertinente soit-elle, sur un ou plusieurs sujets. C’est tout (à la base en tout cas).

Le blog s’est démocratisé par l’apparition de plateformes facilitant la publication des articles. On pense évidemment à Skyblog, qui a bercé notre adolescence, pour le meilleur et pour le pire… Et plus majoritairement WordPress, un CMS mondialement reconnu permettant de créer un blog professionnel facilement.

L’objectif du blog est de partager sa pensée, d’apporter de la valeur ajoutée sur une thématique, et surtout, à la grande différence d’un site de niche, de créer une communauté de lecteurs fidèles et engagés.

Le blog à une dimension communautaire que le site de niche n’a pas.

Il existe deux types de blog : le blog généraliste et le blog de niche (on y arrive !)

Le blog généraliste traite d’un sujet de manière générale : le sport, le développement personnel, la santé, les voyages, la cuisine… Certains traitent même de tous ces sujets dans un seul blog. C’est souvent le cas des blogs « lifestyle ».

Ce n’est pas un problème en soit. 

La liberté du blog, c’est d’écrire ce que l’on veut, sur le sujet qui nous intéresse. 

Mais si l’objectif est de monétiser et de générer des revenus avec un blog de manière pérenne, cela devient problématique. De quoi je vais parler dans mon blog ? Que vais-je vendre à mes lecteurs ?

À ce moment-là, une première question se pose :

Faut-il lancer un blog généraliste, qui parle de plusieurs sujets, et donc qui peut intéresser une très large audience, synonyme d’une visibilité potentiellement plus élevée ? Ou bien faut-il se concentrer sur un seul sujet, synonyme d’une audience restreinte et d’un plafond de revenus ?

Voilà à peu près ce qui traverse l’esprit de 90% des blogueurs débutants.

Le contenu des blogs généralistes peut avoir une grande valeur. Mais débuter un blog généraliste va s’avérer beaucoup plus difficile à monétiser.

Pourquoi ? 

L’internaute qui arrive sur votre blog vient généralement pour se renseigner sur un produit ou pour trouver une solution à un problème. 

Admettons que vous ayez un blog sur le développement personnel, la musculation, et le VTT, parce que vous adorez les trois et vous pourriez en parler pendant des heures… Vous allez attirer du trafic qui ne sera pas intéressé par la même chose.

Certains viendront pour connaître les réglages à faire sur un VTT pour faire de la descente, d’autres chercheront des conseils pour débuter en musculation et enfin les derniers cherchent un coach en développement personnel.

À moins d’avoir une super liste d’e-mails bien segmentée avec des offres très ciblées en fonction des intérêts de chacun, il sera très difficile de monétiser ce type de blog.

Enfin, avec beaucoup de trafic vous pouvez toujours mettre en place des publicités Adsense, mais d’une part, cela rapporte peu, et d’autre part cela incitera vos internautes à quitter rapidement votre site.

Comparé à des blogs généralistes, le blog de niche répond à un ou plusieurs problèmes précis dans un segment de marché unique.

Vous vous rappelez de la définition de niche vu un peu plus haut ? BINGO !

L’idée majeure c’est de partir d’un problème existant et d’y apporter une solution.

L’intérêt de cibler une audience précise va vous permettre de créer du contenu adapté et personnalisé pour un seul et même type de client lecteur 😉

Parler à tout le monde c’est parler à n’importe qui.

Vous allez diluer tous vos efforts. Personne ne va réellement s’identifier à vous, puisque vous essayerez de parler à des internautes qui ont tous des problèmes différents.

Sur un blog de niche, vous parlez directement à votre audience. Vous allez créer du contenu gratuit et payant pour mener votre lecteur d’un point A à un point B.

Admettons que vous ayez un blog de développement personnel sur la gestion du stress au travail chez les femmes :

  • Point A : Mal être au travail, stress, surmenage.
  • Point B : Bien être, moins de stress, épanouissement au travail, estime de soi, confiance.

La personne arrive pour une raison bien précise. Elle recherche une solution à son problème. Ça tombe bien, vous êtes le/la spécialiste !

La question à se poser avant de créer un blog de niche est la suivante :

Quel(s) problème(s) vais-je résoudre ?

Si vous ne résolvez pas de problème, vous ne gagnerez pas d’argent.

Plus le problème fait mal, plus l’internaute est pressé de trouver une solution, à tout prix ! (ou presque).

Pour se lancer, il faut donc avoir en tête la solution que vous allez apporter à une audience bien spécifique dans un marché mature.

Prenons quelques exemples :

  • Blog généraliste : le jardinage // Blog de niche : aider les citadins à mettre en place de la permaculture sur un balcon.
  • Généraliste : le sport // Niche : aider les nageurs à préparer le triathlon
  • Généraliste : marketing // Niche : aider les PME à générer plus de ventes avec l’email marketing
  • Généraliste : Santé // Niche : soigner l’addiction aux smartphones
  • Généraliste : Santé // Niche : aider les sportifs à mettre en place un régime cétogène
  • Généraliste : Musique // Niche : aider des adultes à apprendre le saxophone
  • Généraliste : les animaux // Niche : aider les propriétaires de bulldogs à les éduquer

Vous comprenez la logique ?

La majorité des blogs qui échouent ne résolvent aucun problème. Donc avant de se lancer tête baissée, il faut valider votre idée.

3.2 – Comment valider mon idée de blog de niche ?

Les niches les plus rentables sont celles présentes dans les marchés suivants :

  • L’argent
  • L’amour
  • La santé
  • Le développement personnel
  • Les loisirs / passions

Pourquoi ?

Beaucoup de personnes cherchent à gagner de l’argent, d’autres veulent rapidement trouver l’amour, tandis que d’autres souhaitent devenir une meilleure version d’eux-mêmes. Et tout le monde veut être en bonne santé !

Ce sont des besoins forts qui touchent à des douleurs profondes nécessitant une solution rapide et efficace.

Voici en résumé mon processus pour valider une idée de niche :

  1. Identifier un sujet
  2. Le saisir dans Google / Youtube
  3. Analyser les sites concurrents sur ce sujet (pas de concurrent = pas de business, ou du moins pas de demande)
  4. Vérifier les sites anglophones et analyser le contenu gratuit, les produits / services payants (et les prix des produits)
  5. Vérifier les plateformes d’affiliations et identifier quels sont les produits vendus dans cette thématique
  6. Checker Amazon et les livres déjà vendus
  7. Trouver des volumes de recherches sur des mots-clés intéressants, avec des intentions de recherches orientées « recherche active d’une solution » (à partir de (500/1000 recherches totales mensuelles on peut considérer qu’il y a du potentiel)
  8. Découvrir la tendance globale dans Google Trends pour identifier l’intérêt du sujet sur la durée (l’idée étant de trouver un sujet durable)
  9. Chercher les annonces sponsorisées dans les premiers résultats de recherche Google : si des annonceurs investissent c’est qu’il y a très certainement du business.

Une fois les concurrents trouvés et validés, j’analyse : le trafic, la taille des communautés sur les réseaux, la stratégie e-mailing, l’engagement et même, pour aller plus loin, essayer de comprendre les douleurs fortes des internautes et pourquoi ils recherchent activement une solution : analyser les forums, Quora, et les commentaires Youtube.

Ce n’est pas exhaustif mais à la suite de cela on a :

  1. Validé l’idée et le potentiel business
  2. Trouvé le(s) besoin(s) auxquels je dois apporter une solution
  3. Identifié les concurrents et les stratégies
  4. Trouvé quel(s) produit(s) / service(s) se vendent et à quel prix
  5. Identifié les douleurs

C’est une approche très factuelle, mais une fois que toutes ces données sont collectées, on peut réfléchir à la manière dont on va pouvoir se démarquer et se différencier du marché avec sa personnalité pour ne pas simplement « copier » les concurrents.

Les études que je réalise sur Niches Détectives sont plus exhaustives mais cette démarche vous donnera déjà une bonne idée du potentiel de la niche et du niveau de maturité du marché.

Mais une niche c’est un petit marché, est-ce que je vais pouvoir en vivre.. ?

On associe souvent, à tort, niche à « petit ».

Effectivement le marché est restreint mais il existe des sites de niches qui ont beaucoup, BEAUCOUP de trafic.

Je pense au site de notre ami Antoine Peytavin : Je récupère mon ex.

4 Jerecuperemonex
Site de niche : je récupère mon ex

Eh bien figurez-vous que son trafic SEO estimé est de 160 000 visiteurs par mois (si on rajoute le trafic direct, le trafic des backlinks, et des réseaux) on peut presque doubler ce nombre.

Antoine n’a pas fait un site généraliste dans le domaine de la séduction, il a créé un site de niche pour aider les femmes et les hommes à reconquérir le cœur de leur ex.

Pourquoi ? Car il analysé le marché et la de la demande sur ce sujet.

Voilà l’exemple parfait d’un site de niche qui est en réalité un vrai site d’autorité avec beaucoup de trafic.

L’internaute est en recherche active d’une solution à un problème précis.

Antoine monétise son blog avec des formations et du coaching. Il répond simplement aux besoins du marché.

Autre exemple : j’ai en tête l’interview de Fred Canevet, du blog Conseils Marketing.

5 Conseils Marketing
Site Conseils Marketing

Dans cet article il échange avec une blogueuse à mi-temps, qui gagne un petit paquet de sous avec un blog de niche :

Un dernier exemple : le site apprendre-a-dessiner.org. Trafic estimé : 95 000 visites mensuelles (SEO uniquement).

IMAGE 6

6 Apprendre Dessiner
Site Apprendre à dessiner

Son propriétaire Pit Graf, est un ancien kiné reconverti en prof de dessin. Il aide les passionnés de dessin de tous niveaux à progresser. Il commercialise des formations. Je ne connais pas ses revenus mais avec un tel trafic et des produits allant jusqu’à plus de 1000 euros, on est en droit d’estimer des revenus conséquents.

Qui vous a dit qu’un blog de niche générait uniquement des petits revenus ?

Encore une fois un site de niche ne s’oppose à un site d’autorité ! Il peut le devenir !

La niche est la porte d’entrée.

Reprenons l’exemple de la niche « aider les nageurs à préparer le triathlon »…

Votre audience est uniquement constitué de nageurs qui préparent une grosse épreuve : le triathlon. Vous apportez du contenu gratuit qui donne des conseils avisés.

Vous commercialisez un programme d’entrainement adapté aux nageurs débutants.

Avec le temps, les besoins de votre audience évoluent.

Étant vous-même triathlète, vous maitrisez également très bien la partie vélo de l’épreuve. Et vous remarquez depuis plusieurs mois que votre communauté vous sollicite également pour des conseils vélo.

Je suis prêt à parier qu’un de vos clients satisfaits par la première formation achètera votre deuxième formation, qui n’a, a priori, pas de rapport direct avec la nage. Et pourtant, c’est parce que c’est vous – et personne d’autre – qu’il vous achètera ce deuxième produit.

Vous pouvez vite devenir Mr Triathlon pour votre communauté.

Certes votre communauté sera restreinte, mais elle sera engagée, fidèle (si vos produits sont bons évidemment) et elle sera évolutive.

Vous pourrez ainsi diversifier votre offre et proposer de nouveaux produits !

C’est simplement pour vous montrer que l’idée globale du blog de niche est de commencer par apporter une solution et de créer une communauté autour d’un problème très précis, sans pour autant penser que vous serez limité à moyen terme.

Il est plus facile de convaincre un client existant de vous acheter un autre produit que d’aller sans cesse chercher de nouveaux clients..

3.3 – Ce que Google, et vos internautes, attendent d’un blog de niche

Dans tous les cas, la qualité, la pertinence, la personnalité et le style sont extrêmement importants et ce, pour deux raisons :

Petit 1 : à offres égales, certains internautes achèteront chez votre concurrent et d’autres chez vous. Pourquoi ? Parce que l’internaute se sent plus proche de vous, tout simplement.

Pourquoi est-ce que vous allez toujours chez le même garagiste depuis 10 ans alors que le concurrent est un peu moins cher ? Le vôtre, il a toujours un grand sourire, il n’hésite pas à vous faire cadeau du niveau d’huile, et surtout, le travail est toujours impeccable.

Petit 2 : Google EAT. Non ce n’est pas le nouveau service de livraison de Google 😉 E-A-T, ce sont 3 nouveaux critères extrêmement importants pour le classement dans les résultats de recherches.

  • E => Expertise : apporter de l’expertise c’est montrer toutes ses compétences sur un domaine. Vos contenus doivent être récents et véridiques pour assurer une qualité maximale à l’internaute finale (Google aime bien chouchouter ses utilisateurs)
  • A => Autorité : faire figure d’autorité c’est mettre en avant son travail et être reconnu pour celui-ci. Création d’ebooks, rédaction d’un livre en vente sur Amazon, réalisation de vidéos, popularité sur les forums de discussion, avoir une marque forte et être présent est un atout majeur. Pas besoin d’être présent partout évidemment mais un blog + une chaîne Youtube ou un blog + une communauté engagée sur Instagram, et vous commencez déjà à être une « autorité ». Nul besoin de montrer son visage à tout prix si vous n’êtes pas à l’aise. Ce qui est important c’est votre blog et votre capacité à devenir une référence sur votre domaine.
  • T => Crédibilité (Trustworthy) : des mentions légales à jour, un site en version HTTPS, un processus de paiement sécurisé, etc.

Ces critères permettent à Google d’offrir des résultats pertinents à ses internautes.

Je vous explique même pas le nombre de sites de niches totalement impersonnels et de piètre qualité qui sont tombés à ce moment-là, avec l’apparition de EAT.

Par contre, c’est une opportunité formidable pour les blogs de niche. Et c’est un facteur important pour faire passer votre blog de niche à un blog d’autorité.

Je pense vraiment que le blog de niche va continuer son développement et littéralement exploser les prochaines années, avec l’arrivée de nombreux experts dans de nombreux domaines différents, comme on peut le constater déjà sur le marché anglophone.

La base c’est : une bonne pâte et une bonne sauce tomate maison ! Euh, pardon, la base c’est : un problème à résoudre, du contenu de qualité et une marque forte. Et un peu de basilic, parce que j’adore ça 😉

D’accord mais je n’ai aucune expertise..

Vous connaissez la phrase : « on est tous le con de quelqu’un » ? Eh bien là c’est pareil : « on est tous l’expert de quelqu’un » !

Reprenons l’exemple du nageur triathlète. On va l’appeler Jérôme. C’est bien, Jérôme…

Les 6 derniers mois Jérôme s’est mis sérieusement à la nage pour préparer son premier triathlon.

Il s’est créé son programme d’entrainement, il a fait des petites fiches, il s’est préparé un régime adapté à ses dépenses caloriques et il a passé beaucoup de temps à comparer les différents maillots de bain, les lunettes, les pince-nez, les bonnets…

Est-ce que Jérôme est prof de natation ? Non ! Est-ce que Jérôme est coach sportif ? Non ! Jérôme est boulanger ! Aaaah !

Mais finalement son audience, que recherche-t-elle vraiment ?

Certainement une personne qui lui ressemble, qui a connu les même problèmes, et qui s’est posée les mêmes questions.

Jérôme n’est pas un expert mais il en sait plus que la plupart des nageurs débutants qui préparent le triathlon.

Mais cela n’empêche pas d’attirer une audience de triathlètes confirmés, qui désirent aller plus loin et battre des records.

Cette fois c’est Thierry, ancien triathlète professionnel, il est aujourd’hui coach sportif. Il aide les bons triathlètes à devenir d’excellents triathlètes.

L’audience n’est pas la même, le contenu non plus et le niveau d’expertise attendu est plus élevé. C’est un positionnement différent, qui attirera deux audiences différentes.

Vous voyez la logique ?

3.4 – Les avantages du blog de niche

Vous pouvez créer et vendre vos propres produits. Vous pouvez également recommander des produits et générer des commissions d’affiliations.

Vous récupérez les e-mails de vos prospects et constituez une base de données.

Vous maitrisez le service client de A à Z, sauf dans le cas de l’affiliation (à vous de proposer des produits que vous avez testés et que vous connaissez bien)…

Votre blog est flexible : il peut évoluer et vos revenus ne sont pas plafonnés.

Le coût de création d’un blog est très faible.

Pas forcément besoin de montrer sa frimousse, un avatar et une marque forte suffisent !

Votre blog peut venir en complément d’une activité principale (un ami est agent immobilier, il est spécialisé dans l’achat/vente de gîtes, sa chaîne Youtube donne de la visibilité à son activité et le positionne comme expert du sujet).

Votre allez attirer rapidement (comptez quelques mois tout de même) du trafic qualifié en recherche d’une solution et non des « touristes du web » (grâce aux mots-clés de longues traines).

Demain si tous les réseaux sociaux tombent, ou que votre compte est supprimé vous perdez tout. Votre blog existera toujours, c’est une vitrine intemporelle ! (ou presque 😊)

3.5 – Les inconvénients du blog de niche

Il faut un minimum de compétences en webmarketing. Au moins pour créer un blog, récupérer des adresses e-mails et vous « vendre ». Formez-vous !

Comme tout business, si vous souhaitez grossir, il est impératif de réinvestir une partie de vos revenus.

Vous devez être à l’aise avec la rédaction / la communication

Le blog en général prend du temps. Et les revenus mettront également du temps à arriver. Attendez-vous à ne rien gagner les 6 premiers mois, vous éviterez les frustrations. Pensez d’abord à apporter de la valeur.

3.6 – De quoi ai-je besoin pour lancer mon blog de niche ?

Un marché de niche rentable et un blog, bien sûr !

Connaître les vrais raisons qui vous poussent à lancer un blog de niche : indépendance financière ? Liberté ? Complément de revenus ? Une passion que vous souhaitez partager sans forcément générer des gros revenus ? De la reconnaissance ?

C’est ce leitmotiv qui vous aidera à continuer dans les moments difficiles de votre aventure !

Un blog ou une chaîne Youtube : pour créer du contenu qui reste dans le temps.

Une présence sur un réseau social « plus volatile » : Instagram, Linkedin, Snapchat… Tout dépend où votre audience interagit. Vous allez vous rapprocher de vos abonnés et essayer de gagner leur confiance.

Ne vous éparpillez pas et commencez sur deux plateformes uniquement (blog + Instagram ou Youtube + Linkedin ou blog + Snapchat…)

Guide WordPress 2020

Besoin de créer votre site de niche ? WordPress est certainement l’outil le plus accessible pour vous lancer à moindre coût. Découvrez ma formation WordPress en PDF. Ce guide pratique vous accompagne pas à pas dans toutes les étapes de création pour mener à bien votre projet Web.

Vous avez besoin de temps. Mais ça vous l’aurez deviné. Si vous voulez gagner de l’argent rapidement, allez dans la première agence d’intérim au coin de la rue, ce sera beaucoup plus rapide.

Déclarez-vous ! Coucou la micro entreprise ou la société… C’est vous qui vous voyez ! (Lire : comment choisir son statut).

Si vous avez des gros objectifs financiers, c’est très bien. Mais cela nécessite d’avoir l’état d’esprit d’un entrepreneur avec la notion de résilience, d’investissement et de moyens à mettre en œuvre.

4 – Blog de niche, site de niche… En conclusion !

Le blog de niche s’impose comme un excellent moyen de générer des revenus en offrant aux internautes les solutions qu’ils recherchent.

À l’image des influenceurs sur les réseaux sociaux, le blog de niche permet de créer une communauté engagée dans un segment de marché bien défini.

Google nous donne l’opportunité de développer ce type d’activité en mettant en avant les blogs de qualité, qui servent ses utilisateurs.

Certains gourous nous disent depuis des années que le « blog est mort ». Le blog n’a jamais été aussi présent qu’aujourd’hui et il continue de se professionnaliser, c’est sûr !

Il reste un nombre indécent de marchés de niche encore sous-exploités et pourtant très rentables. Le blog de niche à de beaux jours devant lui, pour qui saura le considérer comme un vrai business !

À vos marques, prêts ? BLOGUEZ 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest :

Blog Niche Pinterest
Blog De Niche Explications
Blog de Niche

Encore un peu de lecture ?

Commentaires WordPress : le guide à consommer sans modération !

Commentaires WordPress : le guide à consommer sans modération !

Est-ce que les commentaires WordPress méritent-ils qu'on leur consacre un article entièrement dédié ? À mon avis, oui, sinon, je ne perdrais pas mon temps à rédiger celui-ci 😉 ... Mais je vous vois venir : "Pfff, j'ai autre chose à faire que de lire un article sur...

3 Commentaires

  1. Adrien

    Hello Lycia ! Merci de m’avoir ouvert les portes de ton blog pour rédiger cet article 🙂
    A très vite
    Adrien

  2. La Webeuse

    Merci à toi Adrien !

  3. Cécilia

    Hello Adrien,

    Article ultra complet, les exemples permettent de bien illustrer tes propos. J’ai été voir ton site, j’avoue que plusieurs blogs de niche m’ont fait sourire mais, répondent bien évidemment à des besoins :).

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez les news, freebies, astuces et tutos de La Webeuse !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This