Quand on franchi la barrière et qu’on passe d’un emploi salarié à un statut de freelance / autoentrepreneur, la chose la plus difficile à mettre en place est la planification de sa journée et par conséquent de sa semaine. La frontière est mince si, de surcroit, on travaille de chez soi et que l’on est tenté (ou obligé) d’effectuer des tâches ménagères quotidiennes qui viennent polluer sa productivité. Comment alors se fixer des buts et rester concentré pour y parvenir ? Essayez donc la méthode Pomodoro ! Je l’ai testée et je vous donne mon avis…

 

Les origines de la méthode Pomodoro

Dans les années 1980, Francesco Cirillo développe une technique de planification qui se base sur un simple « minuteur de cuisine ». À l’époque, les objets du quotidien étaient plutôt kitchs mais fonctionnels comme ce fameux minuteur en forme de tomate, d’où le nom de cette méthode, puisque Pomodoro signifie Tomate en italien.

Plus de productivité avec la méthode Pomodoro

 

Comment fonctionne la méthode Pomodoro ?

L’idée principale est très simple, il s’agit de respecter des cycles de travail d’une durée de 25 minutes nommés Pomodori (le pluriel de tomate en italien). Ces différents cycles sont intercalés d’une courte pause, généralement d’une durée de 5 minutes. Selon les recherches de notre ami Cirillo, ces pauses favorisent l’agilité et la performance intellectuelle.

Pour mieux comprendre, la méthode Pomodoro se découpe en 5 étapes :

  1. Définir une tâche à effectuer : que se soit une tâche qui demande beaucoup de temps ou bien une petite tâche de rien du tout, l’essentiel est de définir cette tâche qui demande une attention particulière. Cela peut-être de répondre à des emails qui n’ont que trop trainé, créer des devis, effectuer de la comptabilité, mettre de l’ordre dans son ordinateur ou la réalisation d’un projet complexe.
  2. Lancer le timer pour 25 minutes : c’est une sorte de challenge… J’adore les challenge ! C’est motivant mais attention, 25 minutes c’est très court.
  3. Travaillez sur la tâche fixée : Top chrono ! L’idée est de perdre le moins de temps possible et de ne pas laisser de la place à la distraction. Ne regardez pas la dernière notification d’email ou de Facebook, oubliez Slack et si par hasard vous pensez à une autre tâche à faire, notez-la sur un carnet ou un bout de papier, elle fera l’objet d’un nouveau pomodori.
  4. Dring ! : le temps imparti est terminé, déjà ! Si à la fin de ce cycle, votre tâche est terminée, vous pouvez la noter comme « Done » / « Check ». Sinon, vous la continuerez au prochain cycle.
  5. Prenez une pause de 5 minutes : ne travaillez surtout pas durant cette pause. Buvez un café ou dégourdissez vos jambes. L’idée est que votre esprit s’aère, il sera plus productif au prochain pomodoro. Il est également recommandé de prendre une pause plus longue tous les 4 pomodori – 15 à 25 minutes généralement – qui permettra à votre cerveau de mieux assimiler le travail effectué.

 

Comment mettre en place la méthode Pomodoro ?

Concrètement, tout freelance peut intégrer la méthode Pomodoro dans sa gestion du temps. Vous pouvez tout simplement la tester avec une feuille, un stylo et un timer mécanique (celui qui se trouve sur votre frigo par exemple). Sinon, vous pouvez régler le timer de votre smartphone ou même utiliser une application dédiée à la technique du Pomodoro.

App Store Pomodoro

Pour mon test, j’ai adopté une app nommée Be Focused, disponible gratuitement sur l’App Store (version Desktop) qui est très intuitive et efficace et qui permet également d’émettre (ou pas) le son du timer, le fameux tic-tac. Pourquoi ? Parce que ce tic-tac motive l’esprit et aide l’utilisateur à être plus performant dans son travail (ou peut aussi l’agacer). Bien-sûr, votre smartphone n’émettra pas ce son…

 

Qui peut utiliser la méthode Pomodoro ?

Bien évidemment, selon votre activité, vous pourriez avoir du mal à adopter cette technique. Par contre, cette méthode peut s’avérer excellente pour certains corps de métier comme :

  • les développeurs et autres métiers du web
  • les écrivains ou rédacteurs web
  • les avocats
  • les comptables
  • le corps enseignant
  • et tous les autres métiers qui demandent une concentration cérébrale

 

Est-ce que la méthode Pomodoro est vraiment efficace ?

J’ai en effet testé la méthode Pomodoro car je trouve que je ne suis pas encore au niveau de rentabilité que je souhaiterai. Certaines de mes journées sont très productives et d’autres sont très frustrantes. J’ai donc ajouté cette corde à mon arc – en plus des autres méthodes que je vous avais parlé lors d’un précédent article – et je pense que je vais encore l’utiliser pendant quelques mois au moins.

À mon avis, la méthode Pomodoro a fait ses preuves et peut être très efficace si on s’y tient. L’esprit devient plus « carré » et on arrive mieux à découper des gros projets en petites tâches. On organise sa journée en « petites briques » jusqu’à ce que la « maison soit construite ». Cette technique permet, avec le temps, de mieux connaitre la durée des diverses tâches qui composent vos services et ces informations vous seront précieuses lors de la création de devis ou factures.

 

Cas pratique en images…

Imaginez que vous devez commencer ou bien chiffrer un nouveau projet, que ce soit un projet de site web ou n’importe quel autre type de projet. C’est un gros projet mais vous allez prendre le temps de le diviser en petites tâches, des Pomodori. En théorie, votre projet devrait vous prendre 25 Pomodori, selon cet exemple…

Pomodoro pour un projet Web

Ensuite, calculez votre temps disponible dans votre journée de freelance. Par exemple, si vous commencez vers 8h30 et que vous finissez vers 17h30, votre journée devrait vous allouer 16 Pomodori.

Avec cette méthode, vous pouvez estimer facilement la durée effective de votre futur projet, pour cet exemple, vous devriez achever la totalité des tâches en moins de deux jours (puisque la journée dure 16 Pomodori et que le projet en vaut 25)…

 

En conclusion

La méthode Pomodoro est vraiment simple à mettre en place et à suivre mais ça reste une méthode que vous pouvez adapter à vos besoins ou votre état d’esprit. Si vous pensez que les cycles passent trop vite et que vous vous sentez perturbé par une pause de 5 minutes toutes les 25 minutes, libre à vous de changer son format.

Par exemple : vous pourriez l’adapter avec un format 50/10, c’est à dire 50 minutes de travail pour 10 minutes de pause… Et là, vous pourriez vous dire que ça ne sert à rien puisqu’on peut très bien jeter un œil à son horloge dont le cadran est lui-même découpé en heure, mais non justement ! Le but des Pomodori est de rythmer concrètement une journée de travail freelance avec un tic-tac et un timer qui sonne toutes les X minutes afin de vous rappeler à l’ordre, une sorte de parton/chef/directeur un peu envahissant, voire emmerdant même !

 

Rythmez votre journée avec la méthode Pomodoro
5 pour 3 votes

Ne partez pas ! Ça pourrait vous intéresser :