Comment travailler de chez soi ? Suivez le guide !

Publié le 17/01/2020 | 0 commentaires

Comment travailler chez soi ? Tout le monde (ou presque), s’est déjà posé cette question…

Ah, c’est le rêve de bon nombre d’entre nous : finis les pénibles trajets domicile-travail, les rapports compliqués avec les collègues, les horaires contraignants, etc.

Mais concrétiser cette envie n’est pas toujours simple. D’ailleurs, beaucoup de Français pensent encore que cela est impossible, irréalisable, pas viable – ou qu’ils ne sont pas faits pour ça.

Pourtant, c’est tout à fait faisable ! Je suis moi-même un travailleur à domicile et c’est aussi le cas de bon nombre de personnes dans mon entourage.

Cet article a justement pour but de vous aider à franchir le pas et de vous guider dans les étapes qui vous permettront, à terme, de gagner votre vie en travaillant depuis chez vous.

Mais concrètement, comment travailler de chez soi ? Pour y répondre, nous allons aborder chacune des questions que vous devrez forcément vous poser :

  • Êtes-vous fait pour ça ?
  • Quelles compétences faut-il posséder (ou développer) ?
  • Par quoi commencer ?
  • Quelle activité choisir ?
  • Pour quel statut opter ?
  • Comment trouver vos clients ?

Dans chaque cas, vous trouverez des liens vers des articles et des ressources afin de creuser ces sujets… Vous êtes prêt ? C’est parti !

1 – Le travail à domicile est-il fait pour vous ?

Tout d’abord, sachez qu’il est légitime de vous poser des questions. En effet, travailler chez soi n’est pas fait pour tout le monde !

Si les avantages du travail à domicile peuvent paraître évidents, il faut aussi être honnête : ce n’est pas toujours une partie de plaisir et cela peut présenter de réelles difficultés.

Et vous devriez en avoir conscience avant de vous lancer !

Pour vous aider à peser le pour et le contre, voyons quels sont les avantages et les inconvénients qu’il y a à travailler de chez soi.

1.1 – Avantages

1 – Comme nous le disions en introduction, en travaillant à votre domicile, vous limiterez beaucoup les transports quotidiens obligatoires. Cela signifie du temps de gagné et des économies non négligeables en carburant ou transports en commun. Finis les embouteillages, les longs moments dans le train, le bus, etc.

2 – Vous travaillerez selon votre propre emploi du temps. Plus besoin de vous lever à l’aube ou de vous coucher tard si vous n’en n’avez pas envie. De même, si vous avez des contraintes personnelles ou des personnes à charge (enfants en bas âge par exemple), il sera beaucoup plus facile de concilier cela avec votre travail.

3 – Cela implique là encore pas mal d’économies : vous pourrez plus facilement vous passer de crèche ou de nourrice. Vous pourrez élever votre enfant dans des conditions plus idéales, puisque vous serez plus souvent avec eux.

4 – Vous pourrez choisir plus facilement vos collaborateurs et même, une fois que votre activité sera bien lancée, vous pourrez vous offrir le luxe de sélectionner vos clients. Travailler avec et pour des gens que l’on apprécie est un luxe que les salariés ne peuvent pas se permettre !

5 – Si vous vous mettez à votre compte, vous aurez la possibilité de faire ce que vous aimez et même de fixer les règles d’éthique qui vous semblent appropriées. Sans parler de la liberté de fixer vos tarifs.

1.2 – Inconvénients

Bien entendu, travailler de chez soi ne va pas sans quelques contreparties :

Insécurité financière

Si vous devenez votre propre patron, vous perdez la relative sécurité liée au salariat. Un emploi stable dans une entreprise est quelque chose de rassurant.

Les revenus d’un indépendant sont, par définition, variables.

Vous pourrez faire de très bons mois, mais aussi traverser des périodes de vaches maigres. C’est pourquoi il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de quitter un CDI (voir plus bas « Y aller progressivement ») afin de travailler chez soi.

Absence de cadre

Certaines personnes ont besoin de contraintes extérieures pour travailler efficacement. Il n’y a aucune honte à cela.

En travaillant de chez vous, personne ne va vous pousser à vous lever le matin, à travailler sept ou huit heures dans la journée, à remplir des objectifs.

Personne non plus ne va vous fixer de cadres ou de procédures pour accomplir efficacement vos tâches.

Ce mode d’activité implique donc une bonne dose d’autodiscipline, de motivation et de débrouillardise.

Pas une absence de stress, mais une nouvelle forme de stress

Pour toutes ces raisons, et contrairement aux idées reçues, vous devez savoir que travailler chez soi ne va pas vous prémunir du stress.

Certaines causes de stress seront certes évitées (transport, mauvaises relations avec vos collègues ou votre hiérarchie, cadre de travail désagréable, etc.), mais de nouvelles apparaîtront : risques de procrastination, mais aussi de l’avenir incertain et des clients difficiles si vous devenez indépendant.

Perception par votre entourage

Lorsqu’on travaille de chez soi, la perception de l’entourage évolue. Vous verrez que pour beaucoup de gens, un travailleur à domicile est plus ou moins perçu comme un inactif.

Voici une anecdote pour vous donner une idée… Il y a quelques semaines, je déjeunais avec un ami au restaurant. Il a indiqué à la serveuse qu’il était un peu pressé car nous devions retourner au travail après manger. Puis il s’est corrigé, sans même penser à mal : « Ah non c’est vrai, toi c’est pas pareil, tu ne bosses pas… ».

Vous devrez donc vous attendre à être plus ou moins déconsidéré dans votre activité, même si vous travaillez dur.

Votre entourage aura tendance à croire que vous êtes toujours disponible. Ils auront du mal à comprendre que votre activité implique autant, sinon plus, de travail que la leur… Et qu’elle mérite tout autant de respect.

Solitude

En règle générale, travailler de chez soi implique de voir relativement peu de monde au cours de la journée.

C’est un aspect auquel on pense rarement quand on évoque la possibilité du travail à domicile, mais il est pourtant crucial.

Travailler chez soi
Travailler chez soi, c’est aussi faire face au doute et à la solitude

L’être humain est un animal social et la solitude risque de vous peser à la longue, surtout si vous n’avez pas un tempérament de solitaire…

Quelques options peuvent vous permettre de modérer cet aspect, comme de faire du coworking une ou deux fois par semaine (et c’est également un bon plan pour le réseautage).

2 – Quelles compétences faut-il posséder (ou développer) pour travailler de chez soi ?

Comme nous l’avons vu, travailler chez soi implique un sens aigu des responsabilités, de l’autonomie et de la débrouillardise. Vous devrez être capable de vous fixer des objectifs, des horaires, des délais… Et il faudra vous y tenir !

Il faudra également apprendre à séparer le travail de votre vie personnelle, ce qui s’avère parfois plus difficile qu’il n’y paraît.

Sachez fixer des limites à votre entourage et indiquez clairement quels sont les moments où vous travaillez et où il ne faut pas vous déranger (pas même au téléphone).

Cela peut s’avérer assez difficile à faire accepter ! Mais avec une bonne dose de fermeté et de diplomatie, c’est tout à fait réalisable.

Mais ces qualités ne devront pas être les seules, je vous conseille fortement la lecture de cet article dédié aux compétences que doit détenir un freelance.

Prenez le temps de peser le pour et le contre et d’évaluer si travailler de chez soi est bien fait pour vous. Si c’est bien le cas, place aux conseils !

3 – Y aller progressivement

Travailler de chez soi à plein temps et en faire sa source essentielle de revenus ne se fait pas du jour au lendemain. Tout d’abord, préparez votre projet avec soin.

En effet, vous devrez déterminer quelle activité vous allez exercer, sous quel statut et trouver vos premiers clients.

Nous allons aborder ces points dans la suite de l’article. Il faudra peut-être prévoir également une ou plusieurs formations.

D’autre part, votre chiffre d’affaires mettra souvent plusieurs mois, voire années, à augmenter et à se stabiliser. Ne vous attendez pas à vivre de votre activité du jour au lendemain !

D’ailleurs, vivre à 100% d’une activité à domicile n’est pas forcément ce que vous recherchez.

Beaucoup de freelances et d’entrepreneurs travaillent de chez eux afin d’exercer leur passion de manière un peu plus lucrative et/ou afin de se constituer un complément de revenu. Déterminez quel est votre objectif !

Bref, un tel projet se mûrit, en fonction de votre situation et de vos besoins.

3.1 – Vous êtes demandeur d’emploi

Si vous êtes au chômage, prévenez Pôle-Emploi de votre projet.

Ils pourront vous proposer des aides. L’ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise) devrait vous être octroyée de façon quasi-automatique.

Renseignez-vous auprès de votre conseiller, car c’est un très bon coup de pouce pour commencer : réduction importante des cotisations sociales, possibilité de toucher tout ou partie de vos allocations…

De plus, Pôle-Emploi pourra éventuellement vous proposer des formations. Celles-ci peuvent vous aider à déterminer votre futur statut, à choisir votre future activité, à sélectionner un projet viable… Voire à apprendre un nouveau métier que vous pourrez exercer depuis chez vous.

3.2 – Vous êtes salarié

En tant que salarié, rien ne vous empêche a priori (hormis les éventuelles limitations liées à votre contrat de travail) d’exercer une activité complémentaire depuis chez vous. Vous pouvez même créer votre entreprise en parallèle de votre emploi.

Se former quand on est salarié
Travailler de chez soi : faire le point et se former quand on est salarié

Ainsi, vous ne quitterez votre entreprise que lorsque vous aurez viabilisé votre activité, si tel est votre désir.

Sachez également qu’il existe des possibilités de formations pour vous reconvertir dans un domaine qui vous plaît d’avantage et qu’il est possible d’exercer depuis chez vous.

Ainsi, une de mes amies a demandé un CPF – congé personnel de formation – auprès de sa boîte afin d’apprendre le métier de webdesigner. Elle a pu ensuite créer sa société et vivre de son activité depuis chez elle. Elle relate son expérience ici.

Le CIF présente plusieurs avantages :

  • Tout d’abord, il peut vous permettre d’obtenir le financement de votre formation.
  • De plus, vous pourrez continuer à toucher tout ou partie de votre salaire pendant la durée de celle-ci (certaines formations durent plus de 6 mois).
  • Enfin, il vous sera même possible de retrouver votre place à la fin de votre formation. Une option sécurisante, qui vous permet en parallèle de créer votre entreprise et de la rendre pérenne progressivement

3.3 – La solution du télétravail

Les entreprises s’ouvrent progressivement à la possibilité du télétravail. Un excellent choix si vous aimez votre emploi actuel, mais que vous souhaiteriez l’exercer depuis votre domicile !

Vous serez moins autonome que si vous devenez travailleur indépendant, mais vous bénéficierez de quelques avantages liés au salariat, comme la sécurité financière

Donc, si les trajets domicile-travail vous pèsent et que votre emploi s’y prête, c’est une solution à envisager sérieusement !

Pourquoi ne pas tenter votre chance et demander à votre hiérarchie si elle accepterait de vous passer en télétravail ? Vous n’avez pas grand-chose à y perdre !

Pour maximiser vos chances de réussite, il faudra bien préparer votre demande. Listez les raisons légitimes qui motivent votre envie, ainsi que les avantages à en tirer pour votre employeur. Anticipez ses doutes et prévoyez des réponses pertinentes aux craintes qu’une telle demande pourrait susciter.

Puis demandez un entretien avec votre hiérarchie pour leur présenter votre requête.

Si vous êtes attaché à votre emploi ou que sa perte vous porterait un important préjudice, présentez votre requête comme une simple suggestion.

Ne remettez pas en cause votre intérêt pour l’entreprise. Et bien sûr, ne lancez pas un ultimatum (« vous acceptez le télétravail ou je démissionne ») à moins d’avoir un plan B en béton !

4 – Travailler chez soi : bien choisir votre activité

Quand on souhaite travailler chez soi en tant qu’indépendant, l’un des premiers choix qui s’imposent est celui de l’activité que l’on va exercer.

Tout d’abord, demandez-vous si vous aimez le métier que vous exercez actuellement (ou celui dans lequel vous avez le plus d’expérience). Si la réponse est oui, vous pouvez envisager de l’exercer depuis chez vous…

Encore faut-il que cela soit possible !

Certains métiers s’y prêtent beaucoup mieux que d’autres. Réfléchissez à la manière dont vous pourriez exercer ce savoir-faire professionnel pour en proposer les services depuis votre domicile.

Si ce choix « naturel » n’est pas viable, tout n’est pas perdu, loin de là !

Listez vos centres d’intérêt, passions et savoir-faire. Il y a des chances énormes pour que, dans la liste, vous trouviez une activité qui soit compatible avec le fait de travailler chez soi.

Enfin, un secteur peut vous attirer, même si vous le connaissez mal. Prenez le temps de vous renseigner et d’évaluer la viabilité d’un tel projet.

Dans tous les cas, rappelez-vous qu’une formation professionnelle rémunérée est possible dans la plupart des situations.

Si vous manquez d’idées ou cherchez simplement des inspirations supplémentaires, vous trouverez ici un tas de suggestions d’activités à exercer depuis chez vous. Consultez également ce second article pour connaître les métiers du web les plus tendances du moment.

5 – Quel statut adopter pour travailler de chez soi ?

Une fois que vous aurez choisi l’activité dans laquelle vous désirez vous lancer, vous allez devoir déterminer sous quel statut vous allez l’exercer. Vous aurez essentiellement le choix entre deux options :

  1. Le portage salarial : vous trouverez dans cet article une présentation détaillée de cette solution.
  2. L’entreprise individuelle. Il faudra alors choisir le type d’entreprise que vous souhaitez créer. L’option la plus fréquemment choisie est la micro-entreprise (anciennement auto-entreprise).

Notez que si vous comptez exercer une activité freelance (activité libérale ou de services), il est possible de réaliser vos premiers contrats en portage salarial et d’ouvrir votre auto-entreprise par la suite.

6 – Comment trouver vos clients ?

Le dernier point à régler pour travailler chez soi est de se constituer un bon portefeuille de clients. Cela vous permettra de pérenniser votre activité sur le long terme.

Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Je vous conseille de les mettre en pratique dès que vous aurez déterminé votre activité et opté pour un statut :

Besoin d’un site web pour promouvoir votre activité ? Créez-le vous-même grâce à cette formation WordPress en PDF. Des tutoriels pas à pas qui vous guideront dans l’accomplissement de votre projet Web.

7 – En conclusion

Travailler chez soi demande de la préparation, de la patience et de la discipline. Comme nous l’avons vu, un tel choix n’est pas forcément pour tout le monde.

Cependant, contrairement à ce que croient encore beaucoup de gens, il est tout à fait possible d’y parvenir et de bien gagner sa vie en travaillant de chez soi. J’espère sincèrement que cet article vous aura aidé à y voir plus clair.

Si vous envisagez un tel projet, pensez à mettre cet article dans vos favoris afin d’y revenir plus tard. Prenez le temps de parcourir ce site, vous y trouverez de nombreux conseils pour développer votre activité, créer votre site, communiquer en ligne, trouver des clients, etc.

travailler de chez soi
comment travailler de chez soi

Encore un peu de lecture ?

Comment créer un branding pour votre société en 90 minutes ?

Comment créer un branding pour votre société en 90 minutes ?

Comment créer son branding de façon simple et rapide ? C'est ce que David Ghrenassia de Creative Copywriting nous propose de découvrir dans cet article invité... 1 - Qu’est-ce que le branding ? Le mot "Branding" est un anglicisme. En français, on pourrait employer le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez les news, freebies, astuces et tutos de La Webeuse !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This