Je suis heureuse d’accueillir Thibaut, un blogueur futé qui vit de ses blogs car il a compris comment bien monétiser un blog de voyage. Thibaut a 31 ans, a suivi des études en finance d’entreprise à Paris et vit à Lisbonne depuis 2012. Amoureux de la ville, il s’y est définitivement installé et a monté un blog pour partager ses bons plans. Passionné par le web, il est devenu blogueur professionnel et a créé plusieurs blogs de tourisme. Il nous partage son expérience dans cet article !

Gagner sa vie avec un blog de voyage est très intéressant à condition de bien savoir s’y prendre. Internet est une plate-forme sur laquelle il est possible de gagner beaucoup d’argent. Pour cela, il faut se former et savoir comment bien monétiser un site.

Il existe en réalité de nombreux moyens de monétisation que j’ai pu essayer grâce à mes blogs, à savoir Bonjour Lisbonne, Bonjour Barcelone, Bonjour Porto et Bonjour Rome.

Et dans cet article je vais dévoiler quels sont les meilleurs moyens de faire de l’argent avec un blog de tourisme, afin que vous puissiez les appliquer avec votre blog.

J’ai au départ essayé de nombreux moyens dont la publicité. Certes cela peut faire de l’argent, mais seulement très peu, à moins d’avoir énormément de trafic. Et ce moyen ne fut donc pas rentable. J’ai alors privilégié d’autres moyens de monétisation qui se sont avérés beaucoup plus intéressants.

 

Bonjour Lisbonne

« Bonjour Lisbonne » est l’un des quatre blogs de Thibaut qui lui permettent de vivre totalement de son activité de blogging.

 

Le blog de tourisme : un concept à bien définir

Le premier concept à comprendre concernant le blog de tourisme est le concept de mailing-list.

Dans de nombreuses thématiques – et c’est le cas par exemple dans le marketing, dans les cours de langue, dans les cours de cuisine ou encore dans le domaine de la nutrition – il est essentiel de se construire une mailing-list en capturant des e-mails sur votre site pour ensuite pouvoir communiquer avec cette base de prospects.

Ces emails se transforment en opportunités régulières pour convertir l’internaute en client.

À lire : 24 idées infaillibles pour augmenter la liste de vos abonnés

C’est ce que fait par exemple Quentin du blog Merci Végan que je suis depuis un certain temps et qui a constitué un groupe privé – qui se nomme le « Vegan Pass » – grâce aux adresses email qu’il capture sur son site.

Il peut ensuite leur envoyer des emails régulièrement en proposant, bien sûr, du contenu de qualité gratuit, mais en vendant également des formations payantes.

Ce concept est très efficace dans la majorité des thématiques mais il est important de comprendre que dans le domaine du tourisme, cela est différent : vous ne devez pas perdre plusieurs mois en centrant votre business model sur la capture de mails.

Dans le cas du tourisme, les internautes qui viennent sur votre site veulent avoir des informations pour visiter une ville durant quelques jours puis rentrer chez eux.

Après leur visite, ils ne seront plus intéressés par vos conseils, du moins pas tout de suite.

C’est pourquoi vous pouvez toujours capturer des e-mails pour garder une base de prospects, mais le cœur de votre business se base sur votre site et non sur votre mailing-list.

Votre site doit avoir un design irréprochable et des articles bien présentés afin de convaincre les internautes à faire des achats sur votre site pour réserver vos services dès leur première visite.

Il faut également faire du référencement naturel afin de faire remonter vos pages sur Google et obtenir du trafic. C’est grâce à cela que vous obtiendrez des clients !

Abordons désormais les quatre meilleurs moyens de monétisation d’un blog de tourisme :

 

1 – Viser les meilleures marges

Privilégier les meilleures marges est le meilleur moyen de gagner de l’argent sans y passer trop de temps. Faire de l’affiliation est possible avec les comparateurs de prix des billets d’avion, afin de toucher des commissions à chaque fois qu’un visiteur se trouve sur votre site et clique sur votre lien pour acheter un billet. Cela peut rapidement faire l’argent et cela a été mon cas, mais les résultats ont été très décevants.

La raison est que les commissions sur les billets d’avion sont très faibles. Cette commission est en fait une « commission de commission » puisque vous touchez un « pourcentage de pourcentage » touché par le comparateur via la compagnie aérienne.

Plus concrètement, je ne touchais qu’autour d’un euro lorsque quelqu’un achetait un billet d’avion via mon lien d’affiliation.

J’ai donc décidé de faire d’autres types d’affiliation, à savoir dans le domaine de la restauration et de l’hôtellerie.

Dans le domaine de la restauration à Lisbonne, par exemple, j’ai créé des partenariats avec des restaurants portugais afin de drainer des touristes en conseillant ces restaurants sur mon blog. Pour cela, j’ai démarché les restaurants un par un.

Beaucoup refusaient, mais certains acceptaient. Et c’était le principal. Comme ils me reversent une commission au pourcentage, ils n’ont rien à perdre de tenter le partenariat. J’ai ensuite sélectionné les meilleurs qui avaient accepté pour les présenter sur mon site.

L’idée est de toucher une commission sur l’addition finale des clients lorsqu’ils se rendent au restaurant.

Pour cela j’ai négocié des petits avantages pour les touristes, à savoir des apéritifs ou encore des desserts gratuits s’ils précisent bien qu’ils viennent de ma part à leur arrivée au restaurant. Dans cette configuration, tout le monde est gagnant !

Cela est essentiel pour pouvoir faire les comptes et que le restaurant note bien le nombre de clients qui viennent de ma part, afin que je touche ma commission.

Pour faire un bon suivi, je compare toutes les commissions des restaurants présents sur la page des restaurants de mon site.

Ainsi, si le premier restaurant présent sur la liste de mon site me rapporte 150 euros au mois et que le deuxième sur la liste me rapporte 500 euros, j’en déduis que le premier « me vole » et je l’enlève de la liste !

Avec le temps, j’ai pu conserver les restaurants qui me donnaient des commissions « logiques » et ceux avec qui ma relation était de confiance.

Je me suis également positionné dans le domaine de l’hôtellerie, en recommandant des hébergements sur des pages entièrement consacrées aux hôtels et aux appartements.

Sur ces landings pages, je donne beaucoup d’informations gratuites pour savoir où se loger et quels sont les quartiers les plus intéressants pour un séjour de courte durée.

Pour monétiser ce travail de recherche, j’insère des liens d’affiliation afin que les internautes puissent facilement cliquer et réserver via mon site.

Je passe par des liens d’affiliation Booking car cette plateforme offre des commissions plutôt intéressantes.

Plus concrètement, je touche entre 10 et 30 € par réservation, ce qui est entre 10 et 20 fois plus que les commissions sur billets d’avion.

 

2 – Pas d’intermédiaires

La deuxième technique est de travailler autant que possible sans intermédiaire. C’est simple : plus vous avez d’intermédiaires, moins vous gagnez puisque vous reversez une partie des gains à des tiers.

Avec le tourisme, je propose des visites guidées. Je pourrais très bien conseiller les visites via le site Get Your Guide et ainsi toucher une commission.

Mais pourquoi finalement ne pas proposer mes propres visites et toucher la totalité du prix ? C’est ce que je fais précisément avec Bonjour Lisbonne en proposant des visites guidées. Comme je vis sur place, cela est simple car j’ai beaucoup de contacts et j’entretiens une relation de confiance avec mes guides qui sont également des expatriés français.

C’est également le cas du transport entre l’aéroport et le centre-ville de Rome. Plutôt que de passer par des intermédiaires, je travaille directement avec une société italienne à Rome et je propose, grâce à cette société, un service de transport privé pour que les touristes arrivent directement à leur logement depuis l’aéroport.

Grâce à ce moyen de monétisation qui consiste à supprimer des intermédiaires, mes revenus ont été multipliés par cinq.

Et pour proposer mes services comme les visites ou les transports, il suffit de mettre un formulaire de réservation sur le site par lequel les visiteurs envoient une demande afin de confirmer leurs informations, leur heure d’arrivée et finaliser ainsi la réservation. Comme vous pouvez le voir en bas de cette page.

Envie de vous lancer dans le blogging ? Mon Guide WordPress en PDF vous explique pas à pas comment créer, gérer et promouvoir votre site ou votre blog ! Cet ebook de 430 pages est l’équivalent d’une formation complète de 5 jours. Découvrir le guide.

 

3 – Proposer ses services personnalisés

Le troisième conseil que je donne pour monétiser un blog de voyage est de proposer ses propres services.

Sur le site Bonjour Porto, je propose mes propres visites guidées. Le but est de proposer mes propres services et recruter mes guides qui font les visites pour les touristes qui ont fait une réservation sur mon site.

L’avantage d’avoir ses propres services est que vous décidez de toutes les conditions dans lesquelles le service se déroule.

Dans le cas des visites guidées, je décide du prix, de la durée de la visite ainsi que des conditions dans lesquelles se déroulent la visite. Il est important pour moi de demander l’avis du guide touristique afin que ce dernier soit épanoui dans son travail, mais je garde un contrôle complet sur le service.

Afin d’avoir un maximum de visites, j’ai créé sur mon site une page sur les visites, mais je mentionne également les visites sur de nombreuses pages de mon site qui ont beaucoup de trafic afin de recevoir un maximum de réservations.

C’est le cas de la page « Que Faire à Lisbonne » par exemple.

Je précise que ce moyen de monétisation est celui qui me rapporte le plus. Parallèlement, je préviens que ce n’est pas le plus facile dans la mesure où il faut avoir des capacités de management pour gérer des salariés, en l’occurrence les guides touristiques dans le cas des blogs de tourisme. Il faut également répondre aux réclamations des internautes qui font des réservations de visites puisque vous proposez le service et vous êtes le responsable de celui-ci.

 

4 – Affiliation sur les billets d’entrée

L’affiliation sur les billets d’entrée des monuments touristiques est un très bon moyen de monétisation. Ceci dit, il existe différentes manières de l’approcher. Et pour avoir testé plusieurs façons, je vais dévoiler la meilleure manière dans ce paragraphe.

Beaucoup de blogs créent une page pour lister tous les monuments touristiques d’une ville et mettre des liens d’affiliation afin de toucher des commissions sur l’achat des billets d’entrée lorsqu’un touriste clique sur le lien d’affiliation.

Cela peut faire de l’argent mais le problème est que vous ratez toutes les recherches Google des internautes qui sont intéressés par un monument précis et qui vont donc aller cliquer sur une page entièrement consacrée à ce monument.

C’est le cas par exemple de la Sagrada Familia qui possède près de 70.000 recherches mensuelles sur Google avec le mot-clé « Sagrada Familia ».

L’alternative pour moi a été de créer une page entièrement consacrée à la Sagrada Familia afin de recevoir un maximum de trafic sur ce mot clé et d’attirer des touristes vraiment intéressés par la Sagrada Familia.

En obtenant quelques backlinks, j’ai réussi à me positionner et cela se traduit par beaucoup plus de revenus via mon lien d’affiliation sur les billets d’entrée de ce monument touristique.

La stratégie est donc de faire de l’affiliation sur les billets d’un monument spécifique et non de placer des liens d’affiliation de tous les monuments sur une page qui mentionne beaucoup de monuments sans se concentrer sur le plus connu.

Tout est donc une histoire de rédaction et d’optimisation SEO.

 

Quelques conseils pour finir…

Ces 4 principaux moyens de monétiser un blog de voyage sont les plus pertinents, ceux qui vous feront gagner le plus d’argent. La réussite vient avec un peu de patience et d’optimisation SEO mais en utilisant ce type de monétisation vos revenus pourront facilement être multipliés par 3 ou par 4.

Toutefois, je tiens à vous rappeler que tout cela demande du travail, savoir rédiger pour le web et savoir gérer un site WordPress, sans oublier le fait que vous devez être sur le terrain pour négocier des prix, trouver des partenaires et bien connaitre la destination en question…

Nouveau ! LaWebeuse vient de lancer son groupe MeetUp dédié au Blogging Professionnel. Si vous souhaitez vous aussi vivre de votre blog et découvrir des astuces pour y parvenir, n’hésitez pas à nous rejoindre 😉 (Lieu des rencontres : Marseille).

 

Monétiser son blog voyage
Monétiser son blog de tourisme

Pin It on Pinterest

Shares
Share This