10 conseils pour réussir la refonte de votre site Web !

Publié le 26/07/2021 | 4 commentaires

Votre site Web reflète l’image de votre entreprise ou votre blog reflète votre personnalité. Quand vous évoluez, quand vous « grandissez », votre site doit évoluer en même temps. Il n’est donc pas rare d’effectuer la refonte d’un site Web tous les 2 ou 3 ans. J’estime que c’est un délai tout à fait raisonnable… Disons qu’au-delà de 5 ans, il y a de grandes chances que votre site devienne obsolète.

Mais comment faire exactement ? Par où commencer ? Et surtout comment ne pas perdre votre référencement naturel ?

Bref, voici 10 conseils pour réussir la refonte de votre site Web

Savez-vous que La Webeuse propose des formations pour vous aider à faire votre place sur le Web ?

Pack de 4 ebooks-formations en PDF

Quand réaliser la refonte d’un site Web ?

Avant de découvrir les 10 conseils qui suivent, il y a plusieurs critères que vous devez prendre en compte afin de déterminer quand il est nécessaire de prévoir la refonte de votre site :

  • Devez-vous réaliser une refonte du design uniquement : changement de thème, des couleurs, du logo, de l’ambiance générale ?
  • Est-ce une refonte technique pour « réparer les erreurs du passé » : révision de la structure du site, nettoyage de la base de donnée, améliorations des formulaires et de l’UX, etc. ?
  • Est-ce une refonte éditoriale : nettoyage des URL inutiles, amélioration des contenus, des mots-clés et de la structure sémantique, etc. ?
  • Est-ce une refonte complète qui nécessite la réalisation d’un tout nouveau site qui viendra prendre la place de l’ancien.

Donc vous l’aurez compris, lorsque le design de votre site est devenu obsolète, quand il accumule les dettes techniques et les bugs et quand le contenu éditorial n’est plus en adéquation avec les valeurs de votre entreprise, c’est à ce moment-là que vous devez songer à réaliser la refonte de votre site.

Il n’y a pas de date précise comme lorsque vous devez réviser votre voiture chaque année… Pour ma part, je dirais qu’il est nécessaire de se poser toutes ces questions chaque année, voire tous les 2 ou 3 ans, car votre site doit suivre l’évolution de votre entreprise.

Une fois que vous décernez mieux ce qui ne va plus dans votre site, vous pouvez envisager une refonte totale ou partielle de votre site. Et voici mes 10 conseils…

1 – La simplicité : confier la refonte de site à un prestataire

C’est certainement le conseil n°1 à vous donner… Si votre entreprise cartonne et que vous ne savez pas où donner de la tête, alors, confier la refonte de votre site à une agence Web ou à un freelance est certainement l’idée la plus sage.

Mais attention de bien évaluer les offres que l’on vous fait. N’hésitez pas à lire cet article pour découvrir comment décrypter si une offre de création de site est correcte.

2 – Le challenge : réaliser la refonte du site soi-même

Si vous êtes débrouillard, il est tout à fait faisable de vous lancer dans la création de votre site. Pour cela, vous pourrez compter sur diverses solutions. Bien évidemment, je vous conseillerais de choisir le CMS WordPress, pour plusieurs raisons :

  • C’est une valeur sûre qui évolue régulièrement (d’ailleurs la version 5.8 de WordPress apporte de grandes nouveautés)
  • Vous n’aurez pas de mal à trouver des prestataires le jour où vous êtes coincé
  • C’est gratuit (logiciel open source)

Mais le mieux est de lire cet article qui explique pourquoi tout le monde veut un site WordPress.

3 – Oublier l’ancien site : direction poubelle !

Ah oui, n’allez pas trop vite non plus ! Avant de « jeter » l’ancien site, nous aurons encore besoin de lui… Mais mon conseil n°3, ici, est de repartir sur des bases solides pour effacer les erreurs du passé.

Je m’explique… Par exemple, si votre site n’a pas été fait initialement sous WordPress, il existe des moyens pour réaliser des migrations :

C’est possible, mais si votre ancien site n’a pas beaucoup de contenus, il vaudrait mieux repartir de zéro. L’idée est de créer votre site en local, en parallèle de votre site actuel, ensuite, il prendra la place de ce dernier.

Pourquoi je conseille cela à mes clients :

  • Votre site actuel n’est pas en maintenance durant la construction du nouveau
  • Vous ne perdez pas de trafic, ni de vente durant la transition
  • Vous pouvez comparer les deux sites régulièrement
  • Vous prenez votre temps

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à migrer le site local à la place de l’ancien site, tout en conservant votre nom de domaine.

⚠️ Toutefois, pour un site plus « personnel », tel qu’un blog par exemple, vous n’êtes pas obligé de le jeter à chaque refonte ! Si votre site est bien conçu, un bon lifting du design sera certainement suffisant !

4 – Faire un crawl de l’ancien site

C’est un conseil précieux ! Si vous souhaitez conserver votre nom de domaine actuel et en même temps votre référencement, vous devez faire l’inventaire des URL du site.

Ne parcourez pas le site à la main, car vous risquez d’oublier la moitié des URL existantes ! Non, utilisez plutôt un Crawler, tel que Screaming Frog par exemple. Si vous trouvez cet outil un peu trop compliqué, il existe des outils SEO plus simples et gratuits.

Ce crawl fera l’inventaire de toutes les URLs existantes de votre site, conservez-le précieusement, vous en aurez besoin après la mise en ligne du nouveau site.

5 – Définir l’identité visuelle

Pensez aussi à définir le design de votre nouveau site : doit-il ressembler au design de votre site actuel ? Ou devez-vous modifier l’intégralité du design, voire de votre branding ?

Sur le Web, il est important de créer une cohérence et une continuité avec votre identité de marque. Donc pensez-y avant la refonte de votre site.

6 – Choisir le thème WordPress adéquat

Une fois que le design est imaginé, il faudra choisir le thème WordPress idéal, ce qui n’est pas une chose à prendre à la légère… Car c’est le thème (et son Builder) qui permettent ou non de réaliser le design de votre site.

Personnellement, j’utilise le thème Divi sur tous mes sites, y compris sur La Webeuse, mais il en existe d’autres très bon également : Astra, Ocean WP, SEOMag, etc.

7 – Mettre en ligne le nouveau site

Une fois que vous avez réalisé le design et importé les contenus de l’ancien site vers le nouveau site créé en local, vous pourrez passer à la mise en ligne.

Mon conseil serait de faire une ultime sauvegarde de l’ancien site. Une sûreté dans le cas où vous rencontreriez des problèmes et que vous deviez faire machine arrière.

Ensuite, c’est le moment d’effectuer la migration de votre site WordPress créé en local, vers votre serveur en ligne, sur votre nom de domaine existant.

Je ne rentrerai pas dans les détails ici, car c’est un peu technique, mais c’est à ce moment-là que je supprime l’ancien site de mon serveur et que je connecte le nouveau avec une base de données vierge. Je vous conseille de vous rapprocher de la documentation de votre hébergeur si besoin.

8 – Vérification du nouveau site après sa mise en ligne

Ne négligez pas cette étape de la refonte d’un site Web : la vérification.

Lors de cette étape cruciale, vous devez vous assurer que tout fonctionne bien et que toutes les pages et images sont accessibles. Pour cela, il suffit de parcourir manuellement votre site.

Profitez-en pour vérifier les versions mobiles du site pour vous assurer que le responsive est correct.

Couverture Ebook WordPress 2020 2021 Light

Vous avez créé votre site WordPress tout seul ou vous avez confié sa conception à un prestataire ? Vérifiez si votre site est bien construit, si son architecture est bonne et si les bonnes pratiques ont été réalisées… Mon guide WordPress en PDF vous accompagne pas à pas dans la création de votre site mais également dans la vérification et la compréhension de celui-ci. Ne tardez pas à corriger les « erreurs du passé ».

9 – Effectuer les redirections des anciennes URLs

Enfin, c’est là qu’arrive l’utilité de l’inventaire des URL révélées par le Crawl (étape 4 de cet article) : il va vous servir à repérer les URL qui n’existent plus.

Vous devrez alors créer une redirection pour chaque URL afin d’éviter les erreurs 404 et continuer à recevoir du trafic. Pour cela, vous pouvez utiliser un plugin nommé Redirection.

Les redirections Web ont plusieurs objectifs :

  • Améliorer l’expérience utilisateur de l’internaute.
  • Réduire les erreurs 404 : elles ne plaisent pas à Google.
  • Faire « suivre » le référencement de chaque ancienne page Web, un peu comme un suivi de courrier à La Poste.
  • Éviter de perdre du trafic.

Cette étape est donc clairement cruciale pour terminer la refonte de votre site et éviter les pertes de référencement naturel. D’ailleurs, je vous conseille un article de Audrey Tips à ce sujet.

10 – Connecter le site avec les outils du WebMaster

Après la refonte, n’oubliez pas de connecter Google Analytics et Google Search Console. Ces deux outils vous permettront de continuer à suivre le trafic de votre site ainsi que récolter les données de « santé » du site.

Pensez à envoyer votre nouveau sitemap.xml à Google afin de lui indiquer vos nouvelles URL. Vérifiez l’indexation de celles-ci durant les jours suivants la refonte.

Vous pouvez également créer un petit tableur pour suivre les données analytiques avant-après refonte, histoire de vous assurer que cette refonte était une bonne idée 😉

En conclusion : refonte de site Web = beaucoup de travail

Vous l’avez vu dans cet article, une refonte de site engendre beaucoup de travail. Pour être honnête, c’est plus de travail encore que la création d’un site et même que la création d’une boutique en ligne !

D’ailleurs, si vous faites appel à un prestataire, ne soyez pas surpris que le tarif égale ou dépasse celui de la création initiale d’un site… Vous saurez pourquoi !

Et si vous avez des questions ou d’autres astuces/conseils à rajouter, n’hésitez pas à le faire en commentaire !

Comment effectuer la refonte d'un blog WordPress
Refonte de site web
conseils refonte site web

Encore un peu de lecture ?

Le guide complet de la promotion de contenu

Le guide complet de la promotion de contenu

Vous rencontrez un flop à chaque publication de vos contenus ? 15 vues, 28 vues… 50 vues au bout d'un mois ! Vous êtes pourtant un très bon créateur de contenus, vous le savez… Mais il y a peut-être une chose que vous ne faites pas ou que vous faites mal : la...

Luttez contre le plagiat et protégez vos contenus et votre marque

Luttez contre le plagiat et protégez vos contenus et votre marque

La protection des contenus sur le Web n'est pas toujours une chose aisée. C'est tellement plus facile de copier-coller que de passer des heures à créer des contenus de qualité, n'est-ce pas ? Le web regorge de ressources. Il n'y a qu'à chercher, tout est là, quasiment...

4 Commentaires

  1. Deltrey - DLD Communication Digitale

    Merci pour les conseils.
    Je pense refaire le design de mon premier site et j’ai bien envie d’essayer de le faire seul. Avec elementor, la création d’un site sur wordpress semble simple. Je retiens le conseil du crawl des urls, merci !

  2. La Webeuse

    Merci Deltrey 😉

  3. MArc

    Hello,

    Oui, clairement l’idéal est de repartir de zéro. De plus, si le site a été conçu par un autre développeur, il suffit qu’il ait mis du code javascript par-ci par là et ajouté du CSS : ça peut vide devenir une usine à gaz…

  4. La Webeuse

    C’est clair !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez les news, freebies, astuces et tutos de La Webeuse !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This