Référencer son site internet sur Google n’est pas de tout repos… En effet, pour nous les entrepreneurs, ce n’est pas créer un site qui est le plus compliqué, c’est d’être bien référencé !

Et c’est souvent ce qui demande le plus de budget, de temps et de savoir-faire !

Et, oui, depuis quelques années, il est devenu assez simple de réaliser un site internet pour votre entreprise.

Les diverses solutions qu’offre le web comme les CMS, Website builder et autres, simplifient grandement le processus pour créer un site internet.

Cependant, l’explosion du nombre de sites internet a poussé Google à radicalement réviser ses critères de référencement naturel.

Dans cet article nous faisons un focus sur Google pour une raison simple, le géant américain regroupe 92% des recherches sur internet dans le monde et 96% en France !

Les techniques de référencement naturel sont, d’après l’ensemble des experts SEO, le moyen le plus efficace de bien référencer son site internet.

Pour autant, il existe une multitude de techniques et nous allons nous pencher sur certaines d’entre elles afin de transformer votre site internet en un site internet visible et efficace !

Dans cet article, découvrez 5 conseils faciles à suivre pour mieux référencer son site sur Google :

  1. Les mots-clés sont précieux
  2. Le contenu est roi
  3. Les liens entrants (backlinks)
  4. Le maillage interne
  5. Les erreurs techniques = audit !
  6. En conclusion…

1 – Les mots clés sont précieux

Google analyse un site internet sur différents critères mais ce qu’il regarde en priorité pour définir votre activité ce sont vos mots clés.

Ils permettent à Google mais aussi aux autres moteurs de recherches de proposer votre site internet en fonction des requêtes effectuées par les internautes.

Comment définir vos mots clés et comment les utiliser ?

Vous devez imaginer ce que taperaient les internautes dans la barre de recherche de Google et quelle réponse souhaitent-ils trouver. Si vos articles de blog répondent exactement à la réponse, c’est à moitié gagné !

Oui, à moitié car la qualité de votre article (sa structure, sa richesse, sa lisibilité, son orthographe, la citation de ses sources etc…) fera le reste.

Voici quelques questions que vous devriez vous poser avant de définir le mot-clé principal de votre contenu :

  • À quel public je m’adresse ?
  • Qu’a-t-il besoin en priorité ?
  • Quels sont les mots/termes qu’il utilise ?
  • Comment répondre au mieux à son besoin ?

Vous devez donc définir ce que les internautes recherchent et créer votre contenu à partir de là.

Petit conseil : oubliez votre jargon professionnel ! Exemple : si l’internaute souhaite apprendre à créer un site web, il saisira sûrement une requête comme « Comment créer un site web » … Oubliez donc les termes trop complexes comme « site web responsive design ». À moins que vous ayez besoin d’atteindre un autre public.

Vous devez aussi prendre en compte que les requêtes ne sont pas toutes identiques et ne génèrent pas toutes le même trafic.

Certaines sont bien plus intéressantes que d’autres ! Utilisez un outil en ligne comme UberSuggest pour définir l’intérêt des requêtes que vous visez et essayez de vous positionner sur des requêtes à fort trafic. Bien que les autres ne soient pas à exclure totalement de sa ligne éditoriale non plus…

De même, n’oubliez pas que vos mots clés sont en réalité des expressions ou groupes de mots. Le web a évolué depuis les années 2000 et les internautes aussi, tenez en compte !

Lisez cet article qui vous aidera à définir vos mots clés facilement.

Comment bien référencer son site web
Comment mieux référencer son site internet ?

2 – Le contenu est roi

Créer et entretenir un site internet efficace nécessite de produire du contenu régulièrement mais surtout du contenu de qualité. En effet, ce contenu reflète votre expertise et doit être d’une qualité irréprochable.

En plus de vos lecteurs, Google va scanner vos pages et votre contenu afin de comprendre votre activité et la thématique sur laquelle vous souhaitez vous positionner.

Si votre contenu respecte les règles du web et qu’il est qualitatif alors votre référencement s’améliorera au fur et à mesure que le nombre de publications augmentera.

Attention ! Si vous écrivez un contenu d’une grande qualité sur une thématique qui n’intéresse personne, alors votre contenu ne sera pas ou peu lu.

Vos internautes sont similaires à un moteur de recherche, ils scannent votre contenu à la recherche d’une information.

Voici quelques règles pour faciliter leur recherche et éviter qu’ils s’enfuient en voyant votre site internet.

  • Ne parlez pas de vous, de votre entreprise ou de votre marque. Ou faites-le à discrétion et avec parcimonie. Vos contenus doivent « assouvir » le besoin de l’internaute. Vous n’êtes pas là pour vanter vos mérites, ça ne pourra que le faire fuir !
  • Utilisez des mots compréhensibles, des phrases courtes et scindez vos rédactions en de petits paragraphes avec 4 ou 5 phrases.
  • Évitez les erreurs de syntaxe et autres fautes d’orthographes, vous passeriez pour un rigolo (même si quelques fautes, ça arrive à tout le monde, moi la première !).
  • Donnez l’information que cherche l’internaute et profitez-en pour le rediriger vers vos offres si elles ont une valeur ajoutée pour lui.
  • Diversifiez votre contenu : textes, infographies, vidéos, podcasts, images, gifs etc.

N’hésitez pas à aller plus loin et à créer du contenu dynamique et facilement partageable.

Plus votre contenu est simple à partager et difficile à copier, plus vous avez de chances d’obtenir des « Backlinks » : les « backlinks » ou liens entrants sont une des clés pour votre référencement naturel.

3 – Les liens entrants

Les liens entrants ou « Backlinks » en anglais sont des liens générés par d’autres sites internet qui redirigent vers votre site internet ou votre blog.

Les liens entrants vers votre site sont la clé du référencement de votre site. Les moteurs de recherches classent logiquement en premier les sites dont tout le monde parle.

Si l’ensemble des sites influents dans votre domaine d’activité parlent de vous, alors aux yeux de Google, vous êtes pertinent. Cette pertinence se traduit par un bon référencement naturel en fonction des mots clés sur lesquels vous êtes positionné.

3.1 – Les liens sont-ils tous les mêmes ?

La réponse est NON ! Les backlinks ne sont pas tous identiques, certains sont même toxiques !

Il est essentiel de les choisir attentivement et d’éliminer ceux qui ne vous apportent rien.

Pour classer et qualifier les liens, il existe des outils en ligne tel que Moz.

Ce dernier donne une note entre 0 et 100 à un site afin de juger de sa pertinence, à partir de 30 vous pouvez juger le site intéressant, à partir de 40 c’est un site d’influence dans votre secteur.

3.2 – Comment générer des liens entrants ?

Il existe différentes techniques pour générer des liens entrants.

Afin de vous apporter quelque chose de concret, faisons un zoom sur le Guest Blogging.

Le guest blogging consiste à rédiger des articles invités sur d’autres sites internet ou blogs dans votre secteur d’activité.

L’intérêt pour vous est double :

  • Vous récupérez un lien entrant vers votre site.
  • La publication de votre contenu sur un autre site internet influent vous permet de générer du trafic organique vers votre site internet.

L’impact SEO est double !

Pour le récepteur il y a aussi des avantages à réceptionner votre contenu :

  • Contenu de qualité « gratuit » (gain de temps pour lui)
  • Partages de son site internet / blog
  • Animation de son site internet / blog
  • Mise en avant de votre expertise de professionnel

Vous trouverez des bonnes raisons d’accepter du guest blogging dans cet article.

3.3 – Les ancres de vos backlinks

Les ancres des backlinks que votre site recevra donneront des indications à Google pour trouver de nouveaux mots-clés.

Vous devez absolument veiller à ce que vos backlinks n’aient pas toujours la même ancre.

Pour rappel, une ANCRE de lien est le mot ou la série de mots sous lequel se cache un lien.

Si tous les liens qui pointent vers votre site ont la même ancre, cela pourrait être sanctionné par Google. Ce serait suspect.

Par exemple, si tous les backlinks d’une agence web parisienne avaient toujours la même ancre (sur)optimisée telle que « agence web Paris » ça n’aurait rien de naturel et Google s’en rendrait vite compte.

4 – Le maillage interne

On parlait des backlinks juste avant, et vous avez dû certainement vous dire : « mais comment peut-on contrôler les ancres de liens provenant de sites extérieurs ? » C’est juste, ce n’est pas toujours facile !

Par contre, il y quelque chose de très facile que vous pouvez mettre en place et contrôler totalement : votre MAILLAGE INTERNE.

Vous devez absolument faire des liens vers vos contenus en interne. Et ici, vous pouvez contrôler vos ancres de liens !

Essayez de faire au moins 5 liens internes par contenu. Ce nombre peut varier en fonction de la longueur des textes.

Et surtout, n’utilisez jamais la même ancre. Essayez d’utiliser des mots simples, puis des séries de mots puis des synonymes etc.

C’est cette richesse qui indiquera à Google de quoi traite l’article ou la page vers laquelle vous renvoyez. Et c’est comme ça que vous allez obtenir de plus en plus de mots-clés !

Autre chose importante : n’oubliez pas d’éditer régulièrement vos anciens articles pour ajouter de nouveaux liens internes, au fur et à mesure de vos nouvelles publications.

5 – Les erreurs techniques = audit !

Voici encore une action que vous pouvez faire facilement afin de mieux référencer votre site : faites régulièrement des audits de votre site.

Vous croyez que vous devez être un expert pour auditer votre site ?

Pas du tout ! Avec quelques outils SEO, même gratuits, vous pourrez vous rendre compte de certaines erreurs SEO au sein de votre site.

La première des choses à faire est de relier votre site à la Google Search Console. Je suppose que vous l’avez déjà fait…

Mais êtes-vous attentifs à toutes les informations qu’elle comporte ? C’est une mine d’or !

Audit SEO simple grâce à Google Search Console
Réalisez un audit SEO simple grâce à la Google Search Console
  1. L’onglet Performance > Requêtes : vérifiez sur les 3 ou 6 derniers mois quelles ont été les requêtes sur lesquelles vous vous êtes positionné. Par exemple, essayez de comprendre pourquoi sur telle ou telle requête vous êtes plus ou moins bien positionné.
  2. L’onglet Performance > Pages : regardez le pages qui plaisent le plus et concentrez-vous sur celles qui plaisent le moins. Améliorez-les ! Cliquez aussi sur les liens de pages qui récoltent le moins de trafic et vérifiez si elles ne présentent pas d’erreurs.
  3. N’hésitez pas à filtrer les résultats en cliquant sur chaque filtre : chaque élément est clicable et vous donne un autre type d’information.
  4. À l’onglet Sitemaps : vérifiez si vos sitemaps ont bien été envoyés.
  5. À l’onglet Couverture : vérifiez si vos contenus ne présentent pas de problème.
  6. L’onglet Inspection de l’URL vous permettra de renvoyer une URL que vous venez de mettre à jour. Sa prise en compte sera ainsi plus rapide.

Déjà, si vous utilisez régulièrement cet outil, vous vous rendrez compte que certaines erreurs sont présentent et doivent être corrigées.

Ensuite, n’hésitez pas à parcourir votre site comme le ferez un visiteur. On passe bien trop de temps dans le back-office pour oublier quelquefois l’essentiel : voir ce que l’internaute perçoit.

N’hésitez donc pas à naviguer longuement au sein de vos pages et vérifiez si l’expérience utilisateur est bonne. En fait, elle doit être excellente !

Enfin, vous pourrez utiliser de nombreux autres outils SEO qui vous permettront d’aller plus loin dans vos audits.

Découvrez ici une liste d’outils SEO qui pourront vous aider, ils sont gratuits !

Besoin d’un siteweb pour votre activité de freelance ? Créez-le vous-même grâce à mon ebook-formation « WordPress : le guide ultime ». 420 pages de tutos pas à pas. C’est facile !

6 – Mieux référencer son site internet… en résumé

Je le dis toujours à mes élèves : le SEO ce n’est rien d’autre que du bon sens…

Toutefois, ça demande beaucoup de temps. Le savoir-faire et la technique sont également un plus pour bien référencer son site internet…

Mais déjà, si vous suivez les conseils de cet article, vous mettez toutes les chances de votre côté !

Que vous soyez auto-entrepreneur ou une société d’une taille importante ce sont des techniques que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui à votre site internet.

N’attendez plus, optimisez votre site dès maintenant !

5 conseils pour référencer son site web
comment bien référencer son site internet ?

Pin It on Pinterest

Shares
Share This