Pinterest est certainement le meilleur ami de WordPress ! Et c’est ce que j’ai voulu démontrer dans la conférence que j’ai donnée au WordCamp Paris 2019. Je suis honorée d’avoir été sélectionnée cette année pour partager mon expérience et mes connaissances sur ce vaste et passionnant sujet. Le titre de ma conférence : Pinterest & WordPress : visibilité, marketing, trafic et SEO !

Pinterest et WordPress

L’idée de proposer ce sujet m’est venu en début d’année 2019, lorsque j’ai fait le point sur mon activité de freelance et sur le bilan 2018 du blog de La Webeuse.

Les chiffres étaient si parlants que je trouvais cela intéressant de les partager avec vous.

J’ai donc commencé à récolter plusieurs chiffres en provenance de divers sites WordPress que j’ai en maintenance.

J’ai analysé les divers réseaux sociaux avec lesquels ces sites sont connectés, j’ai fait des calculs etc. et je vous présente cela dans cet article qui donne des détails supplémentaires quant à mon intervention lors de cette conférence.

Ce qui est très intéressant également, c’est qu’au moment de préparer cette conférence, j’avais un peu plus d’un an de recul sur l’utilisation de Pinterest.

Souvenez-vous, j’avais commencé l’aventure Pinterest vers la fin janvier 2018 et j’en avais profité pour publier un article qui donnait 15 conseils pour augmenter le trafic de votre blog avec Pinterest. Ces 15 conseils, je les ai appliqués à mon propre blog.

Vous pourrez télécharger librement mes slides au format PDF en fin de cet article.

Place maintenant à la version rédigée et commentée de ma conférence :

  1. Qu’est-ce que Pinterest ?
  2. Durée de vie des publications sur les réseaux sociaux
  3. L’engagement : comparaison entre followers et visiteurs sur le site
  4. Cas pratique n°1 : le blog de La Webeuse
    • Corrélation entre trafic Pinterest et trafic Google
    • Volume de backlinks
    • Origine des liens
    • La Webeuse + Pinterest = les retombées
  5. Cas pratique n°2 : un site de coaching avec blog
  6. D’autres misent sur Pinterest !
  7. Comment ça marche ?
    • Démarrer en quelques étapes
    • Optimiser WordPress pour Pinterest
    • Épingle classique vs. épingle enrichie
    • Optimiser sa présence sur Pinterest
    • Ce qu’il faut savoir…
  8. Si je devais créer une épingle pour cette conférence
  9. En conclusion…
  10. Voir la version vidéo

 

1 – Qu’est-ce que Pinterest ?

Conférence Pinterest - slide 3

Pinterest est souvent considéré comme un réseau social. Peut-être parce qu’on peut créer son profil et s’abonner à d’autres utilisateurs. Pourtant, les fondateurs de l’application – Paul Sciarra, Evan Sharp et Ben Silbermann – insistent bien sur le fait que Pinterest est un « moteur de recherche inspirant » et non un réseau social.

Ce moteur de recherche se traduit par une suggestion de résultats de recherche sous forme d’épingles. Ces épingles sont des images inspirantes qui ont pour but de donner envie de cliquer et donc de générer du trafic sur une page web.

Pinterest est donc une incroyable opportunité pour diversifier et augmenter le trafic d’un site, qu’il soit vitrine, blog ou e-commerce.

Et c’est ça qui est intéressant ! Si vous partagez vos contenus sur Pinterest, ils seront alors indexés sur ce moteur de recherche et pourront accroitre votre trafic.

Et qui dit augmentation du trafic dit augmentation de vos ventes en lignes.

Comment ? Si on en croit les chiffres du e-commerce, le taux de conversion d’une boutique en ligne était de 3% en France en 2018.

Donc, si vous multipliez votre trafic par 2, par 5 ou même par 10, il devrait y avoir une répercussion sur votre C.A. C’est juste mathématique !

 

2 – Durée de vie des publications sur les réseaux sociaux

slide 4

Bien que Pinterest n’est pas vraiment un réseau social à part entière, il fait souvent l’objet de statistiques et de comparaisons avec les autres réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Twitter etc.

Vous connaissez certainement cette infographie, largement relayée, qui compare la durée de vie d’une publication sur les divers réseaux sociaux (source).

Bien évidemment, Pinterest arrive largement en tête avec une durée moyenne de 4 mois pour une épingle.

Ces chiffres sont à mon avis loin de la réalité car je vois encore certaines de mes épingles me drainer du trafic alors qu’elles datent de plus de 6 mois voir même 1 an ! Mais bon, ça montre la tendance et c’est une moyenne, bien sûr…

 

3 – L’engagement :  Followers vs. Visiteurs Uniques sur le site

slide 5

Cette slide est à mon avis la slide la plus parlante !

J’ai eu l’idée de la faire suite à une discussion avec mon mari. Ce dernier « passe sa vie » sur Instagram, il trouve ça ludique et trouve que « ça cartonne ».

J’ai donc eu l’idée de regarder son nombre d’abonnés et de le comparer aux nombres de visiteurs sur son site en provenance de ce réseau… Aïe aïe aïe ! L’engagement est loin d’être au rendez-vous !

J’ai ensuite comparé les données de plusieurs sites :

 

Le site n°1 : site vitrine de restaurant

Il s’agit d’un site vitrine d’un restaurant (sans blog). Le site a été lancé en 2015 et la page Facebook associée a été créée dans la foulée.

Aucune publication Facebook n’a été sponsorisée, toutes les retombées sont donc organiques (naturelles). La page Facebook est alimentée régulièrement : environ 3 à 5 publications par mois.

Au 31 décembre 2018, la page avait récolté 907 followers !!!

Ces 907 abonnés se sont traduits par 586 visiteurs uniques sur le site du restaurant (sur l’année 2018 = en 12 mois).

On voit bien ici que si on ne pratique pas le Facebook Ads, l’engagement et les retombées sont presque insignifiantes.

 

Le site n°2 : blog tech au sujet de WordPress

J’avais besoin de plus de chiffres pour étayer ma conférence. J’ai donc contacté Jean Lochet de Pour Pas Un Rond et il m’a gentiment donné quelques unes de ses statistiques (merci Jean !).

Son blog est assez récent – il a été lancé en 2017 – mais Jean est actif et surtout il publie des articles riches et pertinents.

Il m’a confié qu’il publiait environ 3 fois par semaine sur LinkedIn (entre autres). À la fin de l’année 2018, Jean obtenait 4995 connexions sur ce réseau.

En 2018, seuls 182 visiteurs sont venus visiter son site en provenance de LinkedIn. Aïe ! Ça fait mal ! Et pourtant Jean anime plus que correctement cette communauté : il partage des articles intéressants, dont les siens, crée des vidéos pour optimiser l’engagement etc.

 

Le site n°3 : site vitrine de restaurant

Il s’agit d’un site vitrine datant de 2016 avec une boutique en ligne et une petite partie blog qui sert uniquement à publier les prochains événements et soirées à thème. Pas de vrai blog à proprement parlé – quant à la boutique, elle propose moins de 10 produits.

Ce site est bien positionné sur Facebook et Instagram. Les publications sont assez régulières : environ 3 posts Facebook par mois et en moyenne une photo par jour sur Instagram.

Je précise qu’aucun abonné n’a été acheté et qu’aucune publication sponsorisée n’a été faite depuis la création des profils/pages.

Cette régularité leur a permis de récolter de nombreux abonnés sur ces deux réseaux. Mais qu’en est-il de l’engagement ?

OMG !!!

Les 10262 followers sur Facebook ont drainés 1123 visites uniques sur le site ! Et les 4063 followers Instagram ont drainé seulement 78 visiteurs uniques sur le site !!!

Cet engagement montre bien que le retour sur investissement (dans ce cas je parle de temps et non d’argent puisque aucun post n’a été sponsorisé) est terriblement décevant !

 

Le site n°4 : site de coaching avec blog

Il s’agit d’un site vitrine avec une partie blog datant de 2017. La partie vitrine compte quelques pages et la partie blog est alimentée à raison d’un article par mois.

Ce site avait du mal à se positionner dans Google comme sur les autres réseaux sociaux (Facebook et Instagram). Environ 1 an après le lancement du blog, le site a été relié à Pinterest.

En 6 mois, le profil Pinterest obtient 252 abonnés et 4083 visiteurs uniques ont été drainés sur le site en question via ce canal.

Waou ! On peut remarquer que la tendance est à l’inverse des autres réseaux sociaux et notamment d’Instagram !

Après ce constat effarant, nous en avons déduit qu’il fallait continuer sur cette voie et éviter de perdre son temps ailleurs !

 

Le site n°5 : mon blog La Webeuse

Puisque nous allons voir les détails juste après, je vais être brève…

Ce blog date de 2016 et a été connecté à Pinterest à la fin du mois de janvier 2018. En fin d’année 2018, le profil Pinterest avait récolté 2640 abonnés qui ont drainés 118409 visiteurs uniques sur le blog via ce canal !!!

OMG ! Voyons la suite en détail…

 

4 – Cas pratique n°1 : le blog de La Webeuse

slide 7

Comme je vous le disais, mon blog a été lancé en janvier 2016. Tout au long de l’année les visiteurs étaient, comment dirais-je : INEXISTANTS !!!

Fin 2016 / début 2017 je me pose la question : dois-je continuer ce blog ?

Deux solutions s’offrent à moi :

  1. Plier boutique
  2. Mettre les bouchées doubles, corriger les erreurs, faire du ménage, optimiser le SEO, améliorer la rédaction et la ligne éditoriale, publier régulièrement, revoir le design etc.

C’est cette deuxième solution que j’ai choisie et qui me permet d’écrire cet article aujourd’hui !

Après une bonne année d’effort, j’ai remarqué que mon trafic augmentait mais que très légèrement. En début d’année 2018, je décide alors de tenter l’aventure sur Pinterest !

 

Corrélation entre trafic Pinterest et trafic Google

slide 8

La courbe verte sont les visiteurs uniques en provenance de Pinterest – Les bâtons mauves sont les visiteurs uniques provenant de Google.

Comme on le voit sur ce diagramme, en fin d’année 2017, malgré toutes mes optimisations et mes efforts, le blog enregistre 2000 visiteurs uniques en moyenne par mois.

À la fin du mois de janvier 2018, je converti mon profil Pinterest en compte PRO et je « balance » à intervalle régulier tous les articles de mon blog préalablement optimisés pour Pinterest.

C’est-à-dire que j’ai pris mon mal en patience : j’ai créé une « épingle inspirante » pour chacun de mes 50/60 articles de l’époque (environ). J’ai inséré chaque épingle (image) au sein de mes contenus puis j’ai commencé à épingler chaque article sur mes tableaux ou tableaux collaboratifs.

Cet afflux de nouveaux contenus frais, presque jamais partagé auparavant sur Pinterest a dû être apprécié par les utilisateurs et même par l’algorithme.

Et si vous regardez la courbe verte sur le diagramme, vous constaterez que le trafic en provenance de Pinterest a littéralement explosé dès le premier mois.

Avec plus de 19000 visiteurs uniques en provenance de Pinterest en 28 jours, le mois de février 2018 a dépassé le trafic annuel 2017 de mon blog. C’était juste incroyable.

Bien évidemment, je ne publie pas 50 articles par mois ! Alors la courbe fini par redescendre pour obtenir un niveau plus ou moins stable le reste de l’année, en oscillant entre 5000 et 12000 visiteurs uniques en provenance de Pinterest chaque mois.

Je constate également que les mois les plus faibles sont les mois où j’ai été moins active sur le « réseau ».

Par contre une autre donnée m’interpelle encore plus que le trafic en provenance de Pinterest : ce sont les chiffres Google.

Comme par enchantement, Google qui m’envoyait environ 2000 visiteurs uniques chaque mois se met à changer son fusil d’épaule. Est-ce une coïncidence ? Noooon !

Dès le premier mois sur Pinterest, Google double le trafic avec plus de 5200 visiteurs en février. Je n’ai pourtant pas changé ma façon de rédiger ou même ma cadence de publication…

La suite de l’année est très intéressante : même si le trafic en provenance de Pinterest baisse ou se stabilise, le trafic en provenance de Google ne cesse d’augmenter.

Le dernier mois du diagramme est le mois de mars 2019 avec 11225 visiteurs uniques en provenance de Google uniquement.

C’est sûr, ce n’est pas par magie, il doit y avoir une corrélation entre les deux… Et si cette corrélation provenait directement des backlinks, le fameux « or du web » ?

 

Volume de backlinks

slide 9

J’ai  donc creusé un peu de ce côté-là. J’ai utilisé le fabuleux outil de SEMRUSH pour obtenir la courbes permanente des liens pointant vers La Webeuse.

En décembre 2017, après 24 mois de blogging, La Webeuse comptait 126 backlinks (LOL!).

Après inscription et optimisation sur Pinterest, le constat est limpide : les backlinks n’ont cessés d’augmenter régulièrement jusqu’à atteindre les 2300 au mois d’avril 2019.

 

Origine des liens

slide 10

Je fais alors un petit détour par la Search Console et j’observe les principaux sites qui pointent vers La Webeuse…. Pinterest of course !

Mais ce n’est pas la seule source.

En connectant mon blog sur Pinterest, j’ai touché une nouvelle audience qui a continué à me lire et à me suivre alors que La Webeuse lui était inconnue auparavant.

Cette nouvelle audience est aussi composée de blogueuses et blogueurs qui ont découvert et appréciés certains de mes articles et qui ont fait des liens de manière naturelle.

Pinterest a donc contribué à améliorer le trafic de mon blog, sa notoriété et ses données SEO.

 

La Webeuse + Pinterest = les retombées

slide 11

Vous l’avez compris, tout cela a eu des répercussions positives :

  • Trafic multiplié par 10 : 190000 visiteurs uniques en 2018 contre 17500 en 2017
  • Boost des données SEO : le Trust Flow, le Citation Flow et les backlinks ont été boostés
  • Chiffre d’affaires multiplié par 7 : cet afflux de trafic a contribué à augmenter les ventes de ma boutique en ligne. Le CA a été multiplié par 7 !!! (Attention, ne pensez pas non plus que j’avais réalisé 20000€ l’an dernier… MDR)
  • Cercle vertueux : tout cela a permis d’accroître ma visibilité, les prospects, les clients, la notoriété et par conséquent le CA global de mon activité de freelance.

Dans cette analyse, vous noterez que je vous parle de mon blog et de mon activité de freelance. C’est donc un grain de sable dans l’océan du Web. Je suis toute seule à m’occuper de cela et je n’ai que deux mains. Alors imaginez si une grosse entreprise avec des moyens et des personnes qualifiées envisage de se positionner sur Pinterest pour élargir ses ventes en lignes, sa notoriété et son SEO Google ???

 

5 – Cas pratique n°2 : un site de coaching avec blog

slide 12

Pour les sceptiques que j’entends déjà d’ici… J’ai ajouté un second cas pratique dans les slides de ma conférence.

C’est totalement logique et humain qu’à un moment donné, vous vous êtes dit « elle a eu du bol ». Moi aussi j’en ai douté au début.

C’est pour cette raison que j’ai appliqué ce même schéma à un autre site que j’ai en maintenance/accompagnement. Nous n’avions rien à perdre.

Cet autre site est le « site n°4 » vu dans les slides précédentes. Comme je vous l’ai expliqué, il s’agit d’un site de coaching avec une petite partie blog.

Le site a été mis en ligne en mars 2017. C’est un site vitrine de quelques pages classé dans une thématique d’ultra niche avec des gros poissons dans la SERP très difficiles à déloger. Et bien sûr des pubs Adwords à gogo.

Quelques semaines après le lancement du site, on réalise qu’il a beaucoup de mal à se positionner dans les résultats de recherche.

En juin 2017, on décide d’ajouter un blog afin d’enrichir les mots-clés et ainsi gagner des positions. Le blog sera alimenté à raison d’un article par mois, ce qui est trop peu je vous l’accorde mais qui a le mérite d’être régulier.

Au bout d’un an, on ne voit pas vraiment d’effets positifs. Le trafic est toujours aussi faible et peu de pages sont bien positionnées.

C’était l’occasion rêvée d’appliquer une seconde fois la méthode Pinterest à un tout autre type de site et une tout autre thématique. Et de voir si elle fonctionne à nouveau.

Ni une, ni deux, on crée un compte Pro Pinterest en juin 2018, on crée les épingles et on y partage les articles déjà publiés, soit à peine une douzaine.

 

slide 13

Ce deuxième graphique est juste impressionnant et très parlant.

On voit que fin 2017 / début 2018, le site compte péniblement une centaine de visiteurs uniques chaque mois. C’est vraiment très peu.

En juin 2018, on connecte le site à Pinterest et en juillet 2018 on voit déjà le double-effet : plus de 1000 visiteurs uniques en provenance de Pinterest et 375 visiteurs en provenance de Google, soit le quadruple de d’habitude.

Les mois se suivent et on voit la courbes des visiteurs de Google s’envoler => x30 en seulement 10 mois. Certes, le blog vient de loin mais ces chiffres sont très prometteurs.

Ce n’était donc pas un coup de chance ni une exception : mon intuition s’est transformée en conviction.

 

6 – D’autres misent sur Pinterest !

slide 14

Bien évidemment, je ne suis pas la seule à avoir remarqué la puissance de Pinterest s’il est bien utilisé.

D’autres l’ont vu bien avant moi. Je pense notamment au site Creative Market qui est nettement optimisé pour Pinterest et dont les produits à vendre se partagent comme des petits pains sur le réseau.

Et plus récemment, c’est un article du JDN qui parle de la stratégie gagnante de 750gr sur Pinterest. Et de comment ce canal a été pris au sérieux par le SEO Manager du site.

 

7 – Comment ça marche ?

Ben oui, c’est bien beau de vous raconter tout ça mais vous avez envie de savoir comment faire n’est-ce pas ?

 

Démarrez en quelques étapes

slide 16

Pas besoin d’être développeur ou d’avoir une grande connaissance du Web pour se lancer sur Pinterest. Voici comment faire en quelques lignes :

  1. Ouvrez votre compte Pro ici
  2. Une fois, votre compte créé, revendiquez officiellement votre site depuis votre compte. Voir le conseil n°2 de cet article.
  3. Créez un profil efficace avec une bio impactante, une image de profil inspirante et surtout des tableaux micro-ciblés. Par exemple, si vous tenez un commerce en ligne, ne faites pas 3 tableaux comme Mode Femme, Mode Homme et Mode Enfant. Non, créez des tableaux ultra ciblés. Pourquoi pas par couleur, par style, par saison etc.
  4. N’épinglez pas que votre contenu. Si vous souhaitez que les autres utilisateurs vous « follow » ET pour vous positionner comme « expert » dans votre domaine, vous devez épingler un peu de votre contenu et beaucoup celui des autres (30% – 70% ou 50% – 50%). Épinglez des articles de qualité et faites grossir vos tableaux thématisés pour améliorer le poids de votre profil et de vos épingles dans les résultats de Pinterest.
  5. Optimisez votre site WordPress pour Pinterest : c’est ce que nous allons voir ensuite.

 

 

Optimisez WordPress pour Pinterest

slide 17

  1. Créez une épingle pour chaque article-page-produit que vous souhaitez partager sur Pinterest. Une épingle, c’est tout simplement une image inspirante au format portrait. Cette image peut-être une photo, tout simplement, mais dans ce cas, ajoutez-y un titre impactant afin que les utilisateurs comprennent de quoi il s’agit. Sinon, vous pouvez créer des images abstraites ou des patchworks avec des logiciels comme PSD, Affinity Designer, Affinity Photo ou même Canva si vous n’êtes pas à l’aise avec les outils de PAO. Ces épingles devront être insérées au sein de vos contenus à partager.
  2. Ajoutez un bouton de partage de Pinterest sur les images de votre site. Vous pouvez faire cela manuellement grâce à la documentation officielle du Save Button de Pinterest. Sinon, vous pouvez utiliser une extension dédiée qui vous permettra même de personnaliser le bouton grâce à une image, il s’agit de jQuery Pin It Button.
  3. Vous pouvez également optimiser la description et le titre de vos images lors des partages au sein de Pinterest grâce à des attributs spécifiques à placer dans la balise <img>. Cette action est à effectuer manuellement dans WordPress. Sinon, un plugin premium existe pour vous y aider.
  4. Vous pouvez également parcourir le répertoire officiel des extensions qui propose pas mal de ressources même si certaines ne sont pas très pertinentes.
  5. Activez les Rich Pins ou Épingles enrichies. C’est l’équivalent des Rich Snippets pour Google. Sauf qu’à la différence de Google qui décide quand et comment il va proposer une page de votre site sous forme d’un résultat enrichi, Pinterest, quant à lui, proposera vos épingles enrichies de manière automatique. Il suffit juste d’activer cette fonctionnalité. Pour cela, rendez-vous sur la page officielle des épingles enrichies et suivez les étapes.

 

Épingle classique vs. épingle enrichie

Épingle classique vs. épingle enrichie

Épingle classique vs. épingle enrichie (au format grille = fil d’actualité)

Voici à quoi peut ressembler une épingle enrichie lorsque vous naviguez dans le flux de Pinterest (au format grille).

L’épingle de gauche est un résultat classique : seuls une image et un titre apparaissent.

L’épingle du milieu est une Rich Pin pour une recette de gâteau. L’utilisateur voit rapidement les étoiles d’avis, le titre de la recette ainsi que la durée de réalisation. Entre ces deux épingles, l’utilisateur aura tendance à cliquer sur le résultat enrichi qui garantie d’être dirigé vers une recette. Alors que le résultat non enrichi pourrait mener à une simple image/photo.

L’épingle de droite est une Rich Pin pour une fiche produit provenant d’une boutique en ligne. Grâce au petit icône « tag », l’utilisateur comprend que le produit de cette photo est en vente. Le résultat enrichi pour un produit en ligne est très pertinent. Lorsqu’on clique sur l’épingle, l’utilisateur verra déjà apparaître le prix de vente du produit. Il pourra donc l’acheter rapidement en se rendant sur la boutique.

On comprend rapidement l’enjeu de bien se positionner sur Pinterest quand on détient une boutique en ligne !

 

slide 19

Épingle classique vs. épingle enrichie (au format cliqué = closeup)

Lorsqu’un utilisateur clique sur une épingle présente dans le flux de Pinterest, il fait un « closeup ». C’est à dire qu’il a été interpellé par l’image du flux et qu’il a cliqué dessus pour en savoir plus.

Si les éléments qu’il trouve lors de cette étape sont pertinents, il y aura de grandes chances qu’il clique sur le lien qui mène à votre site ou qu’il la ré-épingle (repin) sur l’un de ses tableaux.

Chaque repin créera un nouveau lien – que l’on pourrait considérer comme un backlink – vers votre site.

Sur l’épingle de gauche, il s’agit d’une épingle non-enrichie. On voit bien que les infos sont pauvres, seul le lien vers le site est présent.

Sur l’image de droite, il s’agit d’une épingle enrichie. Pinterest récupère en automatique le titre de la recette, la description, les avis utilisateurs, le temps de réalisation, les ingrédients et bien entendu, le lien vers le site.

Vous n’avez rien à faire, c’est Pinterest qui récupère les données structurées de votre site WordPress.

 

Optimisez votre présence sur Pinterest

optimiser sa présence sur Pinterest

Après avoir optimisé votre site/blog WordPress pour le rendre « Pinterest Friendly », il faudra également optimiser votre présence sur Pinterest.

Voici quelques conseils :

  1. Créez des épingles inspirantes : le titre doit donner envie de cliquer. L’exemple de l’épingle présentée ici est tout à fait pertinent. Au premier coup d’œil, l’utilisateur voit que c’est une épingle récente (datant de cette année), qu’il y a le mot FREE (le gratuit, ça marche toujours) et qu’il y a un lead-magnet à la clé.
  2. Déclinez/multipliez vos épingles pour un même article-page-produit. Ainsi, vous élargirez votre audience et vous pourrez épingler plusieurs fois vos contenus sans devenir un « spammeur ».
  3. Utilisez des mots-clés dans vos description, dans vos titres et même pourquoi pas dans vos commentaires.
  4. Utilisez également des hashtags.
  5. Épinglez vos contenus dans des tableaux collaboratifs. On pourrait comparer cela à des groupes Facebook. Votre audience sera ainsi élargie.
  6. Épinglez BEAUCOUP – SOUVENT – RÉGULIÈREMENT.
  7. Si avec tout ça, vous trouvez que le ROI est insuffisant, vous pourrez utiliser le système d’épingle sponsorisée. Il a été ouvert à la France seulement depuis 2018.

 

Ce qu’il faut savoir…

Bon à savoir

Retour à la réalité… Tout ce que je vous ai expliqué précédemment, ça marche vraiment. Mais ce n’est pas d’un simple coup de baguette magique !

Voici ce que vous devez prendre en compte :

  • Chronophage : vous devrez épingler souvent et régulièrement (je le répète), sans compter le temps de réalistion de vos épingles.
  • Maitrise : il faudra maitriser des logiciels pour créer vos images, et surtout, vous devrez avoir un certain « don » pour le design et le marketing. Au plus vos épingles seront pertinentes et jolies, au plus vous aurez vos chances.
  • Contenus : il faudra avoir du contenu à partager et en produire des nouveaux régulièrement. Un simple site vitrine aura plus de mal à se positionner que les blogs d’entreprises ou les boutiques en ligne qui ont généralement beaucoup plus de contenus.
  • Cible : avant de vous lancer tête baissée, vérifiez si votre cible est potentiellement sur Pinterest. Votre business est-il local ou vendez-vous à l’internationnal ? Vendez-vous des boulons pour les tuyeauteries ou bien des produits digitaux ? Vous adressez-vous plutôt aux femmes ou aux hommes ? Etc.

 

8 – Si je devais créer une épingle pour cette conférence

exemple d'épingle pour conférence

Pour mieux illustrer mes propos, j’ai fini cette conférence par 3 exemples d’épingles que j’aurais pu créer pour la promouvoir sur Pinterest.

Comme vous pouvez le voir, j’ai décliné 1 contenu pour 3 Pins. Elles sont différentes et parleront chacune à des audiences distinctes. Mes chances d’être ré-épinglée seront multipliées par 3 ainsi que mes chances de drainer du trafic sur mon blog.

 

9 – En conclusion…

slide 25

Lorsque j’ai postulé pour proposer ma conférence au WordCamp Paris, j’ai pensé qu’elle ne serait pas retenue.

Quelle surprise lorsque j’ai reçu l’email de confirmation !

Ça a été une expérience très enrichissante qui m’a permis de me replongler dans les chiffres et de creuser pour comprendre le pourquoi du comment. Comment Pinterest a pu à ce point influer sur mon trafic Google.

J’avoue avoir été un peu impressionnée sur l’estrade et que ma légère aphonie n’était pas vraiment la bienvenue.

Mais bon, l’idée est de toujours avancer et progresser.

Le challenge de donner cette conférence et le plaisir d’échanger/partager ce WordCamp avec des passionnés m’a donné la pêche pour le reste de l’année !

Merci encore à toute la communauté pour m’avoir accueilli, merci aux organisateurs, aux bénévole, aux sponsors et aux participants.

 

Téléchargez les slides de la conférences au format PDF

Téléchargé 25 fois – Taille du fichier : 5,5 MB

 

10 – Ma conférence Pinterest en vidéo

La conférence commence à 6:06:51

 

Pssst ! N’hésitez pas à éplingler une de ces pins sur vos tableaux 😉

épingle conférence Pinterest
épingle conférence Pinterest
Pinterest & WordPress : visibilité, marketing, trafic et SEO !
3.9 pour 7 vote[s]

accumsan tempus odio libero venenatis, ipsum commodo vulputate,