Le statut de micro-entrepreneur permet une gestion très simplifiée de votre activité. Mais il y a tout de même quelques démarches à réaliser pour être en règle. Parmi elles, une question qui revient souvent : est-il obligatoire d’ouvrir un compte en banque spécifique pour votre micro-entreprise ?

La réponse est OUI, mais uniquement si vous dépassez un certain chiffre d’affaires. En effet, la loi vous oblige à créer un compte bancaire micro-entreprise dédié, si vous réalisez un CA annuel de plus de 5 000€ deux années de suite.

Aucune urgence donc !

Cependant, l’ouverture d’un compte en banque spécifique reste conseillée pour une gestion bien maîtrisée de votre entreprise. D’ailleurs, il existe des solutions très peu chères… et même gratuites, dans certains cas.

Compte bancaire micro-entreprise : faut-il un ouvrir un compte pro ?

Vous le savez sans doute, les banques proposent des offres réservées aux entreprises : « compte pro », « compte business », etc. Mais vous n’êtes pas du tout obligé de souscrire ce type de compte :

Pour une micro-entreprise, un simple compte courant suffit ! Il doit juste être distinct de votre compte personnel (celui que vous utilisez pour vos dépenses non professionnelles).

Quelle banque choisir pour son compte en banque de micro-entreprise ?

Reste à savoir où vous allez créer votre compte de micro-entrepreneur. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

1 / Dans votre banque actuelle

Solution la plus simple et la plus évidente : vous pouvez ouvrir un compte bancaire supplémentaire dans votre banque actuelle.

Cette option représente l’avantage de concentrer tous vos comptes dans le même établissement. Un seul interlocuteur, une seule application… Et si vous avez confiance en votre banque, pourquoi en changer ?

2 / Solution économique : les banques en ligne

Toutefois, les micro-entreprises ne rapportent pas forcément beaucoup les premières années. En particulier si vous exercez cette activité sur votre temps libre, en complément d’un emploi salarié…

Dès lors, un compte bancaire micro-entreprise dans une banque classique n’est pas forcément intéressant. En effet, les banques physiques facturent des frais de gestion annuels assez élevés.

Ce n’est pas le cas des banques en ligne, dont certaines proposent des comptes en banque gratuits ou très peu chers.

compte bancaire micro-entreprise : banque en ligne

2.1 / Si vous avez une autre source de revenus

Si vous disposez d’un salaire à côté de votre micro-entreprise (ou que vous dégagez déjà de bons revenus avec), vous pourrez ouvrir un compte bancaire gratuit dans certaines banques en ligne comme :

Les conditions sont généralement les suivantes :

  • Disposer d’au moins 1000 € ou 1200 € de revenus mensuels
  • OU accepter de placer 5000€ sur un livret de la banque (je ne recommande pas forcément cette option, qui est très engageante).

Et vous bénéficiez la plupart du temps d’un cadeau de bienvenue (entre 50 et 160 € crédités sur votre compte).

2.2 / Si pas d’autre source de revenus

Si vous n’avez pas les revenus suffisants, il existe d’autres possibilités peu onéreuses. Par exemple :

  • Monabanq propose un compte pour 2 € par mois (soit 24 € à l’année)
  • Le compte Nickel, qui coûte 20 € par mois. Il peut se gérer en grande partie en ligne, mais il faut l’ouvrir chez un buraliste.

3. La solution Shine

La start-up française Shine propose un compte bancaire micro-entreprise pour 4,90 € par mois (58,80 € à l’année). Du coup, on commence à se rapprocher des tarifs des banques classiques les moins chères comme la banque postale… Sachant que Shine reste une agence 100 % en ligne.

Mais l’avantage de Shine est de proposer également des outils de gestion en ligne pour votre micro-entreprise, comme l’édition de factures.

Le défaut principal à mon avis : il est pour l’instant impossible de créer des devis via Shine. En tant que freelance, il vous faudra donc probablement passer par un outil de gestion plus complet (freelancer, par exemple).

Le principal intérêt de Shine s’en trouve donc, selon moi, considérablement réduit.

4. Les banques en ligne étrangères (N26, Revolut, etc.)

Certains établissements étrangers (comme N26 en Allemagne ou Revolut en Grande-Bretagne) proposent un compte bancaire gratuit et sans condition. Une telle offre est a priori très tentante pour les micro-entrepreneurs.

Mais si vous êtes freelance, je vous conseille d’éviter les banques basées à l’étranger.

En effet, vos clients pourraient rencontrer des difficultés pour vous payer par virement. Le format de RIB étranger pose encore problème sur beaucoup d’applications bancaires.

Ainsi, les démarches pour vous payer risquent d’être plus contraignantes… Un obstacle de plus pour transformer des prospects en clients… Et un réel problème quand on sait que la chasse aux mauvais payeurs est déjà une un cauchemar pour de nombreux entrepreneurs.

Comment gérer son compte en banque de micro-entreprise ?

On peut légitimement se poser la question : comment gérer ces deux comptes en parallèle, l’un pour votre entreprise et l’autre pour vous ?

La base est assez simple :

  • Tous les revenus et les dépenses liés à votre activité devront passer par votre compte bancaire micro-entreprise. Par exemple :
    • les paiements de vos clients,
    • les paiements de vos cotisations à l’URSSAF,
    • la location d’un local professionnel, etc.
  • Tous les revenus et les dépenses personnels devront passer par votre compte perso. Par exemple :
    • les restos entre amis,
    • le loyer ou le crédit de votre appartement,
    • vos dépenses de vacances, etc.

Certaines dépenses peuvent entrer dans l’une ou l’autre de ces catégories. Par exemple, votre loyer si vous travaillez à domicile, ou l’entretien de votre voiture si vous l’utilisez aussi bien à titre personnel que professionnel…

Le plus simple selon moi est de passer l’essentiel de ces dépenses mixtes sur votre compte personnel.

Enfin, vous effectuerez régulièrement des versements de votre compte personnel vers votre compte professionnel et vice-versa :

  • Un apport initial depuis votre compte personnel pour effectuer les premières dépenses pros. Puis des apports ponctuels si besoin.
  • Des versements réguliers (mensuels par exemple) depuis votre compte bancaire micro-entreprise. Il s’agit bien sûr des « salaires » que vous vous verserez.

Besoin d’un siteweb pour votre activité de freelance ? Créez-le vous-même grâce à mon ebook-formation « WordPress : le guide ultime ». 420 pages de tutos pas à pas. C’est facile !

Compte bancaire micro-entreprise : le bilan

Pour peu que le CA de votre micro-entreprise dépasse deux années de suite les 5000 € de CA, vous serez donc dans l’obligation d’ouvrir un compte en banque dédié. Compte bancaire qui, soit dit en passant, reste conseillé dans tous les cas.

J’espère que cet article vous aidera à choisir ce compte, en vous orientant sur les bonnes pistes. Mais bien sûr, c’est à vous de rechercher plus avant ! Comparez les offres existantes afin de choisir la mieux adaptée à vos besoins et votre situation.

Avant de vous engager, vérifiez bien les conditions sur le site des établissements ainsi que les avis des clients (sur les stores d’applications notamment).

Alors, quel établissement avez-vous choisi pour votre compte bancaire micro-entreprise ? N’hésitez pas à partager vos conseils et retours d’expérience dans les commentaires !

compte bancaire microentrepreneur
Astuces pour ouvrir le compte pro de sa micro-entreprise
nec luctus ante. eget felis diam

Pin It on Pinterest

Shares
Share This