Le bilan Blogging & Freelance 2020 + 10 tips pour votre propre business

Mis à jour le 13/01/2021 | Publié le 28/12/2020 | 8 commentaires

Comme chaque année, je réalise un « bilan freelance » qui me permet de faire le point sur l’année écoulée. Et comme chaque année, je vous le partage sous la forme d’un article. Si vous me suivez depuis quelque temps, vous aviez peut-être consulté les bilans précédents.

Ce bilan permet de faire le point et de voir « là où on est bon » et « là où on est mauvais » ! En faites-vous un également ?

Cela permet également de tirer des leçons et j’en profite pour vous donner 10 tips applicables pour votre propre business.

Certains blogueurs le font mensuellement ou trimestriellement, mais pour ma part, c’est annuel. En règle générale, cet article est le dernier de l’année. Une sorte de tradition…

1 – Le bilan Blogging 2020

L’année 2020 est la 5ᵉ année de La Webeuse. On peut dire que ce blog commence à peine à ressembler à ce que je voulais, mais ce n’est pas encore parfait…

Un blog demande énormément de travail car vous devez détenir toutes les casquettes (design, dev, rédacteur, SEO, etc.) et quand on est seul(e) ou presque, cela avance à pas de fourmis…

Ce qui est sympa, par contre, c’est qu’avec un peu de recul (5 ans), on commence à voir le chemin parcouru. Voici une synthèse des chiffres :

1.1 – Bilan des publications du blog

Si vous m’avez suivi cette année, vous avez dû remarquer que 2020 n’aura pas été « l’année productive » côté publication d’articles sur le blog… Si on reprend les chiffres depuis le début, en soustrayant les articles supprimés, ça donne :

AnnéeNbr articlesNbr commentairesNbr total de motsMoy. mot/article
201511413413
2016121387.656638
20173427048.8451.437
20184340384.5521.966
20193824080.4942.118
20202716667.6562.506
Total1551218289.6161.868
Les chiffres 2020 n’incluent pas le présent article

Ce tableau montre que le nombre de publications sur le blog a carrément chuté en 2020 mais que la qualité a aussi « carrément » augmenté !

Ce tableau montre également qu’il y aurait un grand ménage à faire du côté des articles publiés en 2015 et 2016. Ce sont certainement des « articles-boulets » en termes de SEO. Je n’ai pas eu le temps cette année de me pencher dessus.

Toutefois, il faut dire que je n’ai pas écrit la totalité des 27 articles publiés cette année :

  • 7 articles ont été rédigés par David Albert
  • 3 articles ont été rédigés par des invités
  • Je me suis occupée des 17 restants

Cela dit, si on regarde le total des articles que j’ai moi-même rédigés, voici les comptes :

AnnéeRédigés sur La WebeuseRédigés sur Astuces DiviRédigés sur WP FormationTotal
201511
20161212
20173483578
201843301285
201924451180
20201727145

À en croire ce tableau, cette année, j’ai rédigé moitié-moins d’articles que les années précédentes…

Mais il y a de nombreuses raisons à cela, et vous allez les découvrir dans la suite de l’article.

Notez toutefois que je n’ai pas compté ici les articles-invités que j’ai pu rédiger pour d’autres sites tout au long de cette année (environ 4 ou 5).

💡 Tips n°1 : si vous envisagez de tenir un blog prochainement, essayez de privilégier la qualité et la régularité à la quantité. 1 à 2 articles par mois serait déjà un bon début ! Autre possibilité : faites appel à des rédacteurs pour vous aider.

1.2 – Bilan du trafic 2020

Côté trafic, le blog est plutôt stable.

Les statistiques montrent que la courbe est similaire d’une année sur l’autre avec toujours les mêmes faiblesses : peu de trafic en été (surtout en août) et en décembre (les chiffres montrés ici s’arrêtent au 18/12/2020, donc le mois n’est pas complet)…

C’est probablement dû à la thématique qui n’est pas appropriée à ces périodes : les internautes ont d’autres choses à faire qu’à penser à leur business ou à leur site…

Nombres de vues par mois - statistiques JetPack
Nombres de vues par mois – statistiques JetPack au 18/12/2020

En nombre de vues, on voit que 2020 est bien au-dessus des autres années…

Nombre de sessions par mois - Statistiques Google Analytics
Nombre de sessions par mois – Statistiques Google Analytics au 18/12/2020

En nombre de sessions (chiffres GA), on voit que la courbe 2020 est légèrement au-dessus de celle de 2019 mais rien de bien fou. Toutefois, elle suit la même tendance.

Si je récupère les chiffres Google Analytics, on note une légère hausse de 22% environ :

2017201820192020 (au 18/12/2020 soit 352 jours)
Pages vues29.500291.100331.700420.313
Moy. pages vues / jour808009081.194
Visiteurs uniques17.491190.942196.500230.713
Moy. visiteurs / jour48523538655

Mais là où ça devient très intéressant, c’est quand on regarde la provenance du trafic, ça permet de mieux comprendre les chiffres précédents :

20192020Différence
Organic Search137 372204 301+ 48,72 %
Social67 46540 774-39,56 %
Direct19 57628 492+ 45,55 %
Referal6 5877 510+ 14,01 %
E-mail3972 906+ 631,99 %

Dans ce tableau, on note une bonne progression un peu partout sauf une grosse baisse des visiteurs en provenance des réseaux sociaux (environ -40%).

💡 Tips n°2 : pour obtenir ces chiffres, rendez-vous dans votre compte Google Analytics à l’onglet Acquisition > Tout le trafic > Canaux. En faisant une investigation de la sorte, vous pouvez découvrir la part du trafic qui a besoin d’être rectifiée.

Quand je vois ces chiffres, ça me rassure grandement car le plus important, à mon avis, c’est le trafic en provenance de le recherche organique et également celui en provenance des e-mails.

En gros, tant que le trafic de Google augmente, tout va bien ! Les réseaux sociaux, ça-va-ça-vient 😉

Enfin, concernant le TOP 5 des articles/pages recevant le plus de vues en 2020 :

  1. Travail à domicile : 20 idées pour devenir Freelance
  2. Comment créer son site WordPress pour son activité de freelance
  3. Graphiste freelance : comment définir vos tarifs ?
  4. Signature HTML pour Apple Mail
  5. Accueil du site

Le TOP 3 reste identique à 2019.

Je suis toutefois un peu déçue qu’un vieil article datant d’Hérode (signature mail pour Mac) ressurgisse en 4ᵉ position. Quand je pense à tous les autres articles publiés plus récemment et qui, à mon avis, ont une meilleure valeur ajoutée, bref… 😤

1.3 – Bilan des chiffres-clés SEO

Depuis quelques années, je tiens un tableau de bord SEO dans lequel je reporte des données.

Même si on ne sait pas vraiment si ces données sont fiables, cela permet de faire un topo mensuel et de voir l’évolution telle que les outils externes la voient. Cela permet également de mesurer la performance/pertinence des actions menées.

Chiffres-clés SEO La Webeuse
Le Trust Flow (TF) et le Citation Flow (CF) sont des chiffres provenant de l’outil Majestic SEO et l’Authority Score provient de l’outil SEMRush

Cette année, la différence avec 2019 est presque insignifiante si on en croit les chiffres de ce tableau :

Oct. 2017Juillet 2018Déc. 2019Déc. 2020
TrustFlow (TF)891315
CitationFlow (CF)7202126
SEMRush RankN/A140.10145.32636.945
Authority ScoreN/A293839

Notez que le SEO de La Webeuse est totalement naturel : pas de publicité, pas d’achat de backlink (jamais), rien de tout ça. C’est aussi pourquoi la courbe progresse très lentement, je suppose.

Cela vous permet toutefois de comprendre comment le SEO peut-être un travail de longue haleine… Rien n’est simple, ni immédiat.

👉 Attention, les chiffres récoltés sont parfois « volatiles »

D’un mois sur l’autre, il m’arrive d’être surprise. J’ai souvent remarqué que des KPI tels que le TF, le CF ou le Rang pouvaient fortement varier d’un mois sur l’autre. Quelques fois, les chiffres sont mauvais mais le trafic réel est bon et quelques fois c’est l’inverse. Donc si vous décidez de reporter de tels chiffres pour le suivi de votre site, ne vous minez pas pour autant quand vos chiffres font le yoyo.

💡 Tips n°3 : pour réaliser mon suivi des chiffres-clés, j’utilise simplement un tableur dans lequel je reporte les données en provenance de SEMRush et Masjestic SEO en version gratuite. C’est simple et vous pouvez facilement faire la même chose pour suivre les données de votre site.

1.4 – Bilan de mes ebooks-formations (boutique en ligne)

Voilà l’une des raisons qui ont fait que j’ai beaucoup moins publié d’articles sur le blog cette année : mes ebooks-formations

Jusqu’en mars 2020, je proposais seulement 3 ebooks sur ma boutique :

Mais en avril, un nouvel ebook-formation est venu compléter ma collection : Divi : le WorkBook.

La rédaction de ce nouveau guide de plus de 400 pages ne s’est pas faite en un jour, vous l’imaginez bien ! Donc un gros travail a été réalisé pour proposer ce 4ᵉ guide pas à pas.

De plus, en 2020, j’ai également mis à jour mon guide WordPress ainsi que mon guide WooCommerce. Ces deux grosses mises à jour m’ont alors mobilisée des semaines entières.

On ne peut donc pas être au four et au moulin 🤹‍♀️

Ceci dit, la mise à jour de mon guide Pinterest a pris du retard et est prévue pour le premier trimestre 2021…

Côté chiffres concernant les commandes au sein de ma boutique en ligne :

2017201820192020
Nbr de commandes8849110812136
Nbr de produits panier9154612362616

Ce tableau montre une belle progression des commandes : environ x2 chaque année. Mais il faut noter deux choses importantes qui impactent ces chiffres :

  1. Les commandes comprennent les ventes réelles ainsi que les ventes à 0€ (ces dernières proviennent des extraits gratuits vendus sur ma boutique).
  2. Les chiffres ci-dessus s’arrêtent au 7 octobre 2020, l’année n’est donc pas complète.

Pourquoi la boutique s’arrête au 7 octobre 2020 ?

Depuis le 7 octobre 2020, mes ebooks-formations sont proposés au sein d’une plateforme externalisée et ne sont donc plus vendus via ma boutique WooCommerce. Il y a plusieurs raisons à cela mais la première est que cette plateforme va évoluer en 2021 pour proposer une meilleure expérience utilisateur.

Pour voir la suite, il faut regarder l’image suivante :

Nombre utilisateurs des Ebooks La Webeuse
Nombre utilisateurs des Ebooks La Webeuse

Voici quelques précisions :

  • Seuls les utilisateurs des versions complètes des ebooks ont été migrés de la boutique WooCommerce vers cette plateforme, au 7 octobre 2020 : soit 870 utilisateurs.
  • Les anciens utilisateurs des versions gratuites uniquement n’ont pas été invités à créer leur compte sur cette plateforme.
  • Un utilisateur peut être inscrit à un ou plusieurs ebooks-formations.
  • Entre le 7 octobre et le 18 décembre (date à laquelle je rédige cet article), 510 nouveaux utilisateurs ont créé leur compte sur la plateforme pour accéder à un ou plusieurs ebooks-formation, qu’ils soient gratuits ou payants.
  • Au 18 décembre 2020, 1380 utilisateurs se forment avec un ou plusieurs de mes ebooks 🤩

Je profite de cet article pour remercier tous les « utilisateurs-élèves » qui me font confiance, dont certains depuis des années 😍. Je suis aussi très heureuse de voir que mes ebooks ont pu aider de nombreuses personnes, surtout cette année un peu particulière où certains ont eu besoin de se digitaliser avec un petit budget mais une grande motivation 🚀

J’ai essayé d’analyser et de trouver les raisons de la progression de ces commandes (attention : commandes ≠ ventes) et j’ai donc imaginé que ça pouvait venir de deux facteurs principalement :

  1. Ma présence sur le Web ne date pas d’hier et j’ai investi de nombreuses heures sur mes blogs chaque année (des milliers d’heures au total). La visibilité est longue à obtenir mais cela paye sur le long terme. J’encourage toute entreprise à se digitaliser sans plus tarder. La tenue d’un blog est certainement le moyen le plus efficace pour y parvenir. Un blog est souvent bien plus pertinent qu’une simple présence sur les réseaux sociaux. Les chiffres concernant le trafic que vous avez vu plus haut en sont la preuve : les -40% de trafic en provenance des réseaux sociaux n’ont pas impactés la croissance de mon activité en ligne.
  2. Le taux de conversion : on voit que le nombre de commandes en ligne a plus ou moins doublé cette année mais ce n’est pas le cas du trafic qui a connu une augmentation globale de 22% seulement. Comment est-ce alors possible ? Je suppose que c’est une histoire de positionnement, de cible, de besoins et de taux de conversion. En début d’année, j’ai mis en place des processus afin d’améliorer ce taux de conversion (grâce à plusieurs outils premiums et un peu d’huile de coude) et on dirait que ces efforts n’ont pas été vains.

💡 Tips n°4 : en ciblant mieux votre audience et en améliorant simplement votre taux de conversion, vous pouvez facilement améliorer votre activité et vos revenus freelance. Pour l’année qui vient, prenez le temps de réfléchir aux leviers de croissance que vous avez à portée de main !

2 – Le bilan Freelance 2020

J’ai dissocié volontairement la part des blogs de la part de ma vie de freelance sur le terrain.

Et cette année, c’est mitigé côté freelance… Disons que c’est un peu bizarre, voyons pourquoi :

2.1 – Changement de statut

Je vous l’avais annoncé lors de mon bilan 2019. En décembre de l’an dernier je me suis posée beaucoup de questions et notamment celle de l’évolution de mon statut.

J’ai ensuite rapidement pris une décision et au 1er février 2020, j’ai créé une SASU !

J’ai demandé conseil à un cabinet d’experts-comptables qui se sont chargés de toute la création. J’ai eu simplement à signer (et à payer, of course).

Certains font le choix de tout faire par eux-mêmes : rédaction des statuts, création de la société, etc. Mais, franchement, je vais vous avouer quelque chose pour la première fois : j’ai une forte allergie à la paperasse, je préfère donc payer pour m’en débarrasser ! No stress, quoi !

Mais ce qui est très intéressant, dans mon cas, c’est que j’ai également conservé ma micro-entreprise en parallèle.

Comment est-ce possible ? C’est grâce à mes codes APE : ils sont différents.

En effet, lorsque j’avais créé ma micro-entreprise en 2015, mon activité n’était pas tout à fait celle que j’exerce aujourd’hui. Il était donc évident de corriger le tir avec la création de ma société en choisissant, cette fois-ci, le bon code APE.

Donc, aujourd’hui, certaines prestations sont uniquement facturées via ma micro et d’autres via ma SASU.

Idem pour les dépenses, il n’est pas possible de faire passer les dépenses engendrées par l’activité en micro-entreprise sur la société SASU.

Donc vous l’avez compris, il faut vraiment dissocier les 2 activités.

Et qui dit « dissocier », dit « doubler » = deux CFE à payer, deux comptes bancaires, deux assurances RC, deux comptabilités… tout double quoi !!!

Il est donc évident que je ne vais pas conserver mes 2 statuts trop longtemps. C’est juste un filet de sécurité temporaire.

💡 Tips n°5 : si vous exercez en micro-entreprise et que vous commencez à frôler les plafonds de CA mais que vous avez « peur » de créer une société, vous pouvez simplement opter pour le portage salarial en parallèle. Cela vous permettra de tester sereinement et faire un choix de statut ensuite !

2.2 – Bilan création de site

Hummm… Création de site, vous dites ?

Je crée des sites WordPress en local presque 1 fois par jour pour faire des tests, des tutoriels ou des formations mais concernant les projets clients, je n’en ai fait qu’un seul cette année 😱. Oui, vous avez bien lu : un seul site créé pour une fromagerie.

Bon, je n’ai pas créé que le site, je me suis occupée du logo, de la charte graphique, de l’enseigne et de toute la signalétique du magasin.

Vous avez bien compris que j’ai eu pas mal de boulot en 2020 et que la place pour de nouveaux projets clients était donc incompatible avec mon agenda…

2.3 – Bilan formation

Côté formation, c’est vite calculé :

  • 17 journées de formation WordPress ont eu lieu en présentiel cette année.
  • 13 journées en visio (souvent découpées en demi-journées).
  • De nombreuses heures en visio-formation ou dépannage WordPress (non répertoriées dans le tableau ci-dessous)
AnnéeNombre de journées de formation
201730
201864
201946
202030

Quand je vois ces chiffres, je me demande bien ce que j’ai fout* cette année 2020 : deux fois moins d’articles rédigés, deux fois moins de formations données…

Ah oui, la réponse est certainement dans la suite de cet article !

Nouvelle société = nouveau numéro de DA

Suite à la création de ma SASU, j’ai dû demander un nouveau numéro de Déclaration d’Activité auprès de la DIRECCTE pour continuer d’exercer mes formations. Cela a entrainé l’annulation de mon ancien numéro DA que j’avais obtenu en micro-entreprise, il y a quelques années. J’ai donc dû refaire toute cette paperasse dont je me serais bien passée ! Et j’avoue que je n’avais pas pensé à cette éventualité quand j’ai décidé de créer ma société, je croyais naïvement qu’il suffisait de demander à changer de numéro de SIRET auprès de la DIRECCTE et que le tour serait joué… Mais non, on sait bien que tout est plus marrant quand on peut faire « compliqué » !

💡 Tips n°6 : si vous envisagez de proposer des formations dans un futur proche, notez que le numéro de Déclaration d’Activité n’est plus suffisant et bientôt le Datadock ne le sera plus non plus. La certification Qualiopi va bientôt arriver et ce n’est ni facile ni gratuit. Commencez à vous informer/former dès maintenant.

2.4 – Bilan des dépenses en freelance

Lorsque j’avais uniquement ma micro-entreprise à gérer, je ne comptais pas vraiment mes dépenses. Étant donné qu’on ne peut pas déduire ses charges en micro, j’ai toujours omis de tenir un tableau des dépenses, par flegme, certainement.

Cette année, avec ma SASU, j’ai dû faire un effort de ce côté-là : conserver chaque facture de dépense et les envoyer à la comptable.

Wahou, c’est inimaginable ce qu’on peut dépenser pour un business virtuel, qui ne demande pourtant pas de locaux professionnels et peu de charges fixes !!!

Pour spoiler un peu : j’ai dépensé plusieurs milliers d’euros en achat de licences WP, de noms de domaine, d’hébergements, de frais d’avocat, d’assurances, de comptabilité et autres outils ou services indispensables… Mais je publierai en 2021 un article détaillé sur combien peut coûter une activité de freelance web. Stay tuned !

💡 Tips n°7 : je vous encourage vivement d’investir pour faire grossir votre business. N’ayez pas peur de dépenser, tant que cela reste utile et pertinent. Même si certains outils coûtent cher, ils sont souvent le point de départ du développement de votre activité et de votre business. Je parle d’outils mais il y a aussi d’autres investissements à faire : sous-traiter certaines tâches, se former même si ce n’est pas pris en charge par un organisme, etc. Ne rien investir reviendrait à faire du sur-place (une voiture a besoin de carburant pour rouler 😅).

3 – Les projets marquants de 2020

Le seul et gros projet marquant qui a mobilisé presque la moitié de mon année 2020 est certainement la rédaction de mon premier livre papier qui vient d’être publié aux Éditions Eyrolles.

Si vous me suivez, vous aviez certainement lu mon article qui expliquait les dessous de son écriture.

Donc voilà la principale raison pour laquelle j’ai publié peu d’articles, dispensé peu de journées de formation, créé peu de sites et annulé complètement mes cours à l’université d’Aix et Marseille…

Un projet d’écriture de livre demande énormément de temps et cela explique alors ma non-productivité sur le reste de mon activité…

4 – Bilan du temps passé

C’est le moment que j’adore le plus et en même temps, celui que je déteste !

Vous le savez déjà peut-être mais je traque la quasi-totalité de mon temps de travail grâce à mon appli Daily, qui me coûte moins de 10€ par an.

Depuis 3 ans, je connais exactement combien je passe de temps au travail et sur quelles tâches. Quelques fois, c’est décevant car on a l’impression d’avoir travaillé des centaines d’heures sur une semaine, un mois ou un projet alors que la réalité est tout autre.

201820192020
Nbr d’heures travaillées210021692160

Cette application me permet d’exclure le temps où je « butine le web » sans vraiment travailler ainsi que mes temps de pause et mes repas. Du coup, lorsque je regarde le temps effectif travaillé, ça peut faire mal (dans le sens où je pensais avoir travaillé des heures alors que la réalité est bien moindre)…

Et si je regarde plus en détails :

  • Livre Eyrolles : 394 heures (selon l’application mais il manque les relectures, les échanges avec la maison d’édition, la promo du livre, etc.)
  • Création et mises à jour des ebooks (Divi + WordPress + WooCommerce) : 289 heures
  • Articles Astuces Divi : 240 heures
  • Articles La Webeuse : 214 heures
  • Entretien de mes blogs (développement, marketing, plateforme) : 196 heures
  • E-mails et commentaires des blogs : 190 heures (OMG 😱)
  • Projets clients (création de site + maintenances diverses) : 140 heures
  • Support et visio-formation : 139 heures
  • Formations en présentiel : 119 heures
  • Gestion administrative et comptabilité : 66 heures
  • Divers (recherche et développement, articles invités, promo du livre, vidéos YouTube, publications sur les réseaux sociaux, podcasts, interviews, etc.) : 173 heures

La liste ci-dessus est détaillée mais je peux regrouper chaque poste dans de grandes catégories : plus de la moitié de l’année est passée à créer des contenus (livres, articles et ebooks), 21% de mon temps sert à de la gestion/développement, quant aux prestations et formations, cela représente 18% seulement :

Heures temps passé en Freelance
Répartitions des heures travaillées par grandes catégories

En faisant un « camembert », cela permet de mieux comprendre comment on dépense son temps durant l’année.

On pourrait alors faire ce même graphique avec la répartition des revenus engendrés par chaque grande catégorie. Cette réflexion peut amener à faire des choix stratégiques pour l’année suivante.

Par exemple, si mes prestations et mes formations (qui mobilisent seulement 18% de mon temps) me rapportaient 80% de mon C.A., dans ce cas, je pourrais imaginer lever le pied sur mes blogs.

Mais pour mon activité, la proportion « temps passé » vs. « chiffre d’affaires généré » reste cohérente, comme le montre ce second graphique :

Proportion Temps vs C.A.
Proportion Temps / Chiffre d’affaires

Donc, cette analyse m’a fait prendre conscience du poste que je devrais absolument améliorer à l’avenir : la partie gestion/administration et développement.

💡 Tips n°8 : il existe de nombreuses applications pour traquer votre temps. Si vous n’en utilisez pas encore, commencez dès aujourd’hui ! Grâce à cela, vous pourrez vous rendre compte du temps passé sur chaque projet client et cela vous aidera à affiner vos tarifs lors des prochains devis. Vous pourrez aussi mettre en lumière quels sont les postes qui ont le meilleur bénéfice temps-revenus, comme expliqué ci-dessus.

5 – Les vacances en freelance ???

En 2019, j’avais passé un été plutôt cool (presque deux mois de pseudo-vacances), mais en 2020, je n’ai pas pris un seul jour de vacances (et nous sommes le 18 décembre). C’est bizarre, me direz-vous, car le nombre d’heures est quasi identique d’une année sur l’autre…

Je crois comprendre d’où vient cette différence : en 2019, je travaillais jours et soirs (8 heures en journée + 3 à 4 heures chaque soir) mais en 2020, j’ai travaillé quasiment tous les jours (sauf les dimanches) mais pratiquement aucun soir après le dîner.

Cela est dû à une raison principale : le COVID. Mon mari étant Chef-Restaurateur, j’avais pour habitude de travailler en attendant qu’il finisse son service du soir. Mais cette année, il a été présent le soir pendant une bonne partie de l’année (restaurant fermé). J’ai donc fini par perdre ma routine du travail tardif au détriment de mes deux mois de vacances d’été. Eh oui 🙄…

💡 Tips n°9 : il faut savoir prendre du recul et des vacances quand on travaille en freelance, pour éviter que la cocotte-minute explose (c’est un tips que je me fais à moi-même en fait 🤣) !

6 – Les prévisions pour 2021

Vous le savez, je n’aime pas les prédictions ni les bonnes résolutions mais j’ai quand même quelques projets pour 2021, comme d’hab’ en fait…

Faut-il encore arriver à les concrétiser ! Je vais donc rester focus sur 3 choses :

  1. Côté ebooks-formations, j’envisage 1 à 2 nouveautés, en plus des mises à jour régulières.
  2. Il n’est pas impossible que je change à nouveau de plateforme de formation (c’est très probable, en fait), donc ne vous inquiétez pas si vous recevez une notification, à ce sujet, pour créer un nouveau mot de passe…
  3. Et au-delà de cela, je souhaite continuer à créer du contenu de qualité sur mes 2 blogs ainsi que sur ma nouvelle chaine La YouTubeuse ! pour vous aider dans votre quotidien de freelance ou d’utilisateur WordPress.

💡 Tips n°10 : si vous ne faites pas de bilan en fin d’année, il est difficile de pouvoir vous projeter dans l’avenir. Il est même recommandé de faire un bilan trimestriel afin de vous fixer des objectifs à court terme et pouvoir corriger rapidement la trajectoire si besoin.

Et vous, quel est votre bilan 2020 ??? Partagez vos infos et vos tips pour 2021 🤩 en commentaire !

Bilan La Webeuse 2020
Bilan 2020 Pinterest

Encore un peu de lecture ?

Créer un crowdfunding pour booster son activité !

Créer un crowdfunding pour booster son activité !

Le financement participatif, ou crowdfunding, est un phénomène qui commence à bien s’implanter en France. Et pour cause : cette stratégie peut apporter un énorme boost financier à votre projet ! Pourtant, les freelances et les petits entrepreneurs sont encore assez...

Travailler sur tablette quand on est freelance ou entrepreneur

Travailler sur tablette quand on est freelance ou entrepreneur

Plus tout à fait un smartphone, pas encore un PC, la tablette tactile a été originellement conçue comme une interface dédiée aux loisirs numériques. Bien employée, elle peut cependant se transformer en un puissant outil pour votre entreprise. Pour ma part, j’en ai...

8 Commentaires

  1. Jérôme

    Merci pour toute cette énergie et ce partage sans faille. Le pack WP, Divi et Woo est vraiment parfait !

    A bientôt.

    Jérôme

  2. La Webeuse

    Super ! Merci Jérôme et plein de bonnes choses pour 2021 😉

  3. DRAMAN

    Waouh ! je suis impressionnée par ce bilan tellement précis et développé…
    Bravo !
    Vous êtes très inspirante.
    Je suis très sensible à l’esthétique, et au confort de lecture et j’aimerais savoir comment faites-vous vos jolis encadrés en pointillés autour des tips ? (j’ai un blog sur wordpress, et j’aimerais bien savoir faire pareil)
    merci !

  4. La Webeuse

    Salut Meriem et merci 😉 c’est plutôt facile, je l’ai fait en CSS dans une classe et j’assigne cette classe dans un bloc Gutenberg quand j’en ai besoin. Connaissez-vous un peu le CSS ?

  5. Mélanie

    Très beau bilan! Merci pour ce partage !

  6. La Webeuse

    Merci Mélanie 😉

  7. Hajer Messaoudi

    Bonsoir ,
    j’ai déjà commencé cette année avec une activité freelance . et quand j’ai lu votre article , j’ai imaginé l’état de nom projet après 5 ans .
    Merci pour le partage

  8. La Webeuse

    Merci Hajer ! Bonne chance pour ton projet

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez les news, freebies, astuces et tutos de La Webeuse !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This