Voici un nouvel article collaboratif qui fait intervenir plusieurs experts du web et qui est (encore) orienté SEO, tout comme les deux précédents… Aujourd’hui, on va s’atteler à la question du FOLLOW / NOFOLLOW… Mais qu’est-ce que ça veut dire ? C’est sûr que si vous êtes tout nouveau dans le monde du web, vous pourriez trouver ce terme étrange et vous seriez tenté de « tailler la route » et pourtant, vous feriez bien de lire ce qui suit afin de connaitre les divers avis provenant d’experts francophones. Ils vous aideront certainement à faire un choix concernant votre blog, que ce soit un blog en dilettante ou bien un blog d’entreprise… Voyons, sans plus tarder, la réponse de nos experts à la question : « Mon blog est en dofollow, c’est grave Docteur ? »

 

La réponse d’Alexandra Martin

Alexandra Martin est consultante SEO et blogueuse aguerrie sur son blog très prisé « Miss SEO Girl ». Je suis ravie de l’accueillir pour participer à ce nouvel article collaboratif tourné vers le SEO et, bien sûr, je suis très contente d’avoir un avis féminin sur la question « Mon blog est en Dofollow, c’est grave Docteur ? »… Et comme le Docteur est une Doctoresse, je vous propose de découvrir sa réponse en premier, préséance oblige !

Le fameux duel follow/nofollow… il a fait couler beaucoup d’encre et il continue d’en faire ce malin…
La Toile est naturellement en follow. De base tous les liens sont suivis donc concrètement, l’attribut rel= »follow » est présent d’office (valeur par défaut). De ce fait, Google suit chaque lien et lui accorde la même importance, le même poids.
L’attribut rel= »nofollow » a en revanche été créé pour dire à Google, « Hey, ce lien ne mérite pas que tu le suives et que tu lui accordes du poids ». En d’autres termes, cela demande au moteur de passer son chemin.
Auparavant, c’était une méthode utilisée pour faire du PageRank Sculping (méthode pour optimiser son maillage interne et transmettre le jus de liens aux pages à fort potentiel), mais aussi une méthode pour faire « ignorer », par le moteur de recherche, les liens de mauvaise qualité (par exemple les liens d’affiliation, les liens spammy des commentaires, les liens sponsorisés ou les liens dans les pages avec un pauvre contenu), au risque de plomber son SEO.
Maintenant, retenez deux choses :

Premièrement :

Google ne communique pas vraiment – comme à son habitude – sur le rôle réel des liens en nofollow. Le nofollow est-il vraiment respecté par Google ? Le PageRank n’est-il vraiment pas transmis avec un nofollow ? Difficile à dire et aussi à croire… Du coup, dire que l’on fait du PageRank Sculpting uniquement en utilisant le nofollow est compliqué et probablement faux.
Certes, les diverses études tendent à prouver que le nofollow n’aurait aucun poids du tout mais de plus en plus de voix s’élèvent contre cela et pensent le contraire. En théorie aucun PageRank n’est donc transmis mais dans les faits rien ne le prouve vraiment à 100%, loin de là même…

Deuxièmement :

Il faut se demander l’intérêt de mettre ou d’autoriser des liens sur son blog. En effet, si on part du principe qu’on utilise le nofollow pour des liens de mauvaise qualité (puisqu’on ne sait pas comment Google l’interprète réellement), il vaut mieux prendre le chemin le plus court et le plus direct, à savoir ne pas mettre ces liens sur son site/blog. Pourquoi prendre des risques de nuire au site/blog avec de mauvais liens ?

Du coup, pour répondre à ta question, je dirais que NON, ce n’est pas grave d’avoir un blog en dofollow (enfin je l’espère – le mien y est aussi). Le seul bémol est qu’il faut être sûr des liens postés. Cela demande donc une modération manuelle de commentaires par exemple (idéalement à priori plutôt qu’à postériori), et aussi une attention particulière aux ancres de liens (que les spammeurs utilisent). Si je prends mon exemple encore, j’ai laissé au début les webmasters mettre les ancres qu’ils souhaitaient et désormais, je reviens petit à petit sur le blog pour faire le ménage car certaines ancres me semblent un peu trop borderline… 🙂
Pour résumer, OK pour le dofollow mais il faut faire du travail propre et assumer chaque lien posté !

 

La réponse de Maximilien Labadie

Maximilien Labadie tient le blog Web & Seo où il propose des formations pour créer efficacement un site de niche. Il nous donne ici son point de vue sur la question du Follow/Nofollow. D’après toi, Maximilien, a-t-on un intérêt à passer son blog en Dofollow ?

Cela ne pose pas de problème… à certaines conditions.
Le fait que les commentaires du blog soit en dofollow n’a pas d’impact direct sur le blog, c’est même bénéfique pour les webmasters qui participent en commentaires. Par contre, il y a trois choses auxquelles il faut veiller absolument :

  • le blog ne doit pas devenir un spot à spammeurs
  • les commentaires doivent rester pertinents et utiles
  • les ancres des liens ne doivent pas être des mots clés, mais des prénoms ou des pseudos

Pour que tout soit en ordre, il faudra modérer tous les commentaires manuellement et ne pas hésiter à supprimer les liens de ceux qui abusent.

 

La réponse de Nicolas Laruelle

Nicolas Laruelle alias MisterWordPress œuvre au sein de son agence semi-offshore Kim Communication basée en Asie. Ma question « Mon blog est en dofollow, c’est grave docteur ? » a l’air de l’avoir bien inspiré, voici sa réponse :

Pour pouvoir vous dire s’il est grave d’avoir un blog en dofollow, il faut que je vous confie ma perception en ce qui concerne l’arrivée de cette vaste plaisanterie qu’est le nofollow. Oui, le nofollow est une plaisanterie.

À l’origine, l’attribut « nofollow » était de rendre inefficaces les liens posés par les spammeurs. En effet, avec l’arrivée des blogs, forums, wikis etc., en 2005, nous apprenions tout juste à dompter le Web communautaire.

Les plus malins ont vite compris que cette ouverture du Web allait leur permettre d’obtenir des liens massivement, sans aucun effort. Google a donc décidé de stopper l’hémorragie.

Un peu trop enthousiastes à l’arrivée de cette nouveauté « made by Google », tous les CMS et autres réseaux sociaux se sont empressés d’appliquer l’attribut à tous les liens !

Finalement, on se retrouve avec une majorité de liens « nofollow » au travers du Web. Autant de liens légitimes/pertinents que de liens spammy sont marqués d’un bonnet d’âne à cause du tout nofollow.  Par conséquent, selon moi, Google ne peut même plus se fier à son propre attribut pour transmettre, ou pas, du linkjuice. D’ailleurs, aujourd’hui, obtenir des liens nofollow aide à se positionner. Il suffit de voir à quel point cela peut s’avérer efficace de participer aux commentaires « nofollow » d’un article de blog pertinent, partageant notre thématique, participant également à améliorer notre personnal branding.

Dofollow ou nofollow, pour moi, c’est un peu pareil :

  1. Si vous laissez passer tous les spams sur votre blog nofollow, avec des liens vers des « serruriers » sur votre blog « mode », cela restera néfaste. Au contraire si votre blog est dofollow et que vous ne laissez passer que des liens pertinents en commentaires, cela sera bon pour vos utilisateurs, bon pour Google, et bon pour vous.
  2. De même, pour votre netlinking, si vous allez à la pêche massive aux liens nofollow issus du spam black hat pointant directement vers votre site principal, vous risquez selon moi d’être pénalisé d’un manière ou d’une autre.

Malgré cela, il ne faudrait pas qu’on se moque de vous. Si vous commandez une prestation de netlinking. N’allez pas acheter des liens nofollow, à moins qu’il soit une grande source de trafic (site de presse, etc.).

Pour conclure, si votre blog est en dofollow, non se n’est pas grave. Je vous le prouve. Mon blog personnel est en dofollow depuis 2015 et son référencement se porte très bien.

 

La réponse de Daniel Roch

Daniel Roch est un spécialiste en référencement très impliqué au sein de la communauté SEO WordPress. Il a d’ailleurs écrit des livres et créé de nombreux plugins en association avec d’autres développeurs. On devrait d’ailleurs bientôt voir arriver une nouvelle extension qui risque fort de concurrencer Yoast SEO. On pourra prochainement en savoir davantage sur le site de SEOKey… En attendant, voyons ce que Daniel a à nous dire :

Oui et non. Un site qui n’a pas de nofollow ne sera pas moins bien référencé, bien au contraire. L’attribut nofollow sur un lien n’est pas un critère de positionnement en soi.
En réalité, quand Google trouve un lien nofollow, non seulement il ne le suivra pas, mais il bloquera la transmission de popularité. Essayons de simplifier ce concept :

  • Ma page a une popularité de 1 avec 5 liens ;
  • Chaque lien va transmettre une popularité de 0.20 ;
  • Si un de ces liens est en nofollow, on bloque la répartition :
  • J’aurais toujours 0.20 transmis par les 4 premiers liens ;
  • 0.20 restera non transmis.

Le nofollow a surtout de l’intérêt pour pouvoir amener l’internaute sur un contenu sans l’indexer, ou pour limiter le spam. En d’autres termes, on évitera de l’utiliser sur des liens internes (comme la page « Mentions légales ») mais on peut l’utiliser sans trop de soucis sur les liens externes des commentaires.

 

La réponse de Emmanuel de Vauxmoret

Emmanuel de Vauxmoret est un entrepreneur de 38 ans, directeur de l’agence Eskimoz et webmaster de Trajet à la carte. Je l’ai contacté depuis Twitter et il a gentiment répondu à ma question « Mon blog est en Dofollow, c’est grave docteur ? » pendant ses vacances ! Découvrons sa réponse :

Non, il n’y a pas de problèmes à cette pratique. Le dofollow n’a aucun impact négatif pour votre SEO, en revanche si votre site commence à avoir du succès (et donc trusté par Google) il deviendra la cible de spammers qui vont chercher à mettre un commentaire uniquement pour avoir un lien en dofollow. Il faudra alors être plus vigilant !

 

Le mot de la fin par La Webeuse

Tout d’abord, je tenais à remercier nos experts qui se sont prêtés à nouveau au jeu de l’article collaboratif… Ces articles ont pour but de regrouper en un seul et même endroit plusieurs avis constructifs afin de se faire sa propre idée.

Tous les discours s’accordent à dire que, en effet, il n’y a pas de mal à ouvrir les commentaires de son blog en Dofollow du moment qu’on les modère manuellement – pour ma part, je n’arrive pas à croire qu’il y ait des blogueurs qui acceptent automatiquement les commentaires sans les modérer en amont, je trouve ça un peu bizarre – par contre, les avis concernant la vrai notion et utilisation du Nofollow par Google est quelque peu divergente :

  • Certains experts sont clairs : le nofollow n’amène aucun poids,
  • D’autres sont plus « suspicieux » et laissent penser que rien ne prouve que Google ne suivent pas, quand même, ces fameux liens.

 

Blog dofollow - nofollow
Blog dofollow – nofollow ? Que choisir ? Y-a-t-il une réelle importance ?
Alors, si vous aussi vous avez une idée précise sur la question, je vous invite à laisser votre avis en commentaire.

Mon blog est en dofollow : c’est grave docteur ?
4.2 pour 5 votes

Ne partez pas ! Ça pourrait vous intéresser :